Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news

Nous sommes le 17 Avr 2021 08:22

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Finie] Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 28 Fév 2015 18:22 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Sep 2005 16:16
Messages: 1046
Localisation: Pense encore à mon voyage à Hawaii en mars 2014
Et voilà, je suis de retour dans les fics, pas pour longtemps. On remercie ma petite Yayi car je poste cette moitié de fic pour son anniversaire.

Donc ... :annif: Hau`oli la hanau !!!


Fin de la saison 4 (vivement la diffusion de la saison 5) fic inspirée par la chanson de Michel Berger.

Le texte en rouge c'est les sms de Danny et en bleu ce sont ceux de Steve.

-Pour Yayi-


L’endroit est bruyant, un brouhaha de gens qui rient, qui parlent, de la musique en bruit de fond, un par un ils viennent m’embrasser, me demander des nouvelles, je vois ma fille s’amuser avec ses cousines, elle est heureuse d’être rentrée au pays. Moi aussi je suis heureux d’être là, mais j’ai en moi un sentiment bizarre, comme si j’étais seul, pourtant tout le monde est là. On fête mon anniversaire, une fête organisée par mes parents, dans un joli restaurant vers le pont de Brooklyn. Je sais que je leur manque, même si on se parle souvent par webcam interposée. Ils ont voulu que ce jour soit un jour de retrouvailles avec mes amis, mes anciens coéquipiers et les membres de ma famille.
Je regarde par une des fenêtres du restaurant, je vois Manhattan, c’est magique, je m’éclipse quelques minutes sur le balcon, le temps de prendre une photo. De nuit on dirait la photo des puzzles qu’on trouve dans certains magasins. Je regarde, l’écran, c’est parfait. J’envoie la photo à Steve, en mettant :

« vue du restaurant où on fête mon anniversaire, ça ne vaut pas les coucher de soleil de waikiki, mais ça me rappelle de bons souvenirs. Tu me manques partenaire … ».

Juste après avoir envoyé le sms je m’en veux d’avoir mis la dernière phrase. Ça ne veut pas dire grand-chose mais je trouve ça tellement niais. Mais oui, il me manque, je pense que ça vient de là mon malaise, ici j’ai ma famille, mais elle est incomplète sans mon équipe.
- Ca va Daniel ?
Je me retourne, ma mère m’a rejoint sur le balcon, une fête sans l’invité d’honneur, ce n’est pas une vraie fête.
- Oui, ça va, merci maman pour cette surprise, dis-je en l’enlaçant et en l’embrassant sur la joue.
- Alors, tu as le mal du pays ?
- Oui, New York me manquait, vous me manquiez énormément aussi.
- En parlant de pays, je parlais d’Hawaii, pas de New York même si ce n’est pas un pays mais un état … Tu as envie d’être là-bas non ?
- Tu me connais trop bien.
Je la serre à nouveau dans mes bras, quand soudain je sens qu’elle tremble. La température extérieure est basse, nous retournons donc à ma fête.

Le buffet est servi, les gens se précipitent dessus, moi ça me permet un peu de respirer car lorsqu’ils viennent me parler, je leur souris mais c’est un sourire forcé, je n’ai jamais aimé être le centre de l’attention. Je regarde mon téléphone portable, pas de réponses au sms que j’ai envoyé à Steve. J’espère que tout va bien, c’est encore la journée là-bas. Ma fille vient me voir avec une assiette remplie de charcuterie.
- Tiens Danno, c’est pour toi.
- Merci mon ange, tu prends bien soin de moi. Euh … tu as des nouvelles de Kono, Chin ou Steve ?
- Non, dit-elle en consultant son portable qui était dans sa poche. Pourquoi ?
- Non, non, pour rien.
Ses cousines l’appellent pour qu’elle vienne s’asseoir avec elles, ma fille me laisse donc, pas avant de m’avoir embrassé. Je m’installe à la table d’honneur avec mes parents, quand une de mes ex s’installe à côté de moi. Ma mère remarque mon malaise mais elle s’amuse de ça. L’autre me raconte sa vie, sa réussite, son célibat et combien je lui manque. Moi j’écoute à peine, je regarde mon téléphone mais je n’ai toujours aucune réponse. Pourtant ce matin il répondait au maximum trente minutes plus tard, mais je m’angoisse surement pour un rien, mais l’autre folle me saoule tellement. Je me lève et la regarde, elle attend surement quelques mots d’amours.
- Ecoute-moi Cindy, je te manque ? Tu n’avais qu’à pas coucher avec ce … comment il s’appelait déjà … ah oui, Georges. Tu … Tu … Faut que je sorte !
Je m’éloigne avant d’en dire encore plus, au moment où je suis sur le perron du restaurant je sens mon téléphone vibrer et je respire en voyant que c’est Steve qui me répond.
« la vue est superbe, c’est quoi le nom de ce resto ? »
« C’est le River Café»
« Ok, je le note, un jour j’irai là-bas, peut-être avec toi … »
« C’est quand tu veux Babe … Au fait, pkoi t’as pas répondu plus tôt ? »
« J’étais au tribunal, tu sais comment est le juge Tanaka, elle n’aime pas les sonneries de portable »
« Tu y faisais quoi ? »
« Je devais témoigner sur une affaire, Lieutenant … ^^ »
« Ouais, ben désolé je m’inquiétais pour toi, tu as le don pour te mettre dans des situations pas possible quand je ne suis pas là !!! »
« On n’a pas eu de vraie enquête, j’ai avancé dans mes rapports … »
« Danno ? Tu me fais la tête ? 5 minutes que je n’ai pas de sms»
« Non … Enfin, un peu … Je suis juste fatigué, le jet lag. Et … »
« Et quoi ? »
« Tu me manques :(  »
« Toi aussi tu me manques »
« On est pathétiques »
« Le gang des pathétiques, lol »
« Bon, mon père vient de m’engueuler car je manque à la fête »
« Eclate toi Danno, on se voit bientôt ».

Je lui ai répondu en Hawaiien et je suis retourné à ma fête. Le cœur un peu plus léger d’avoir eu des nouvelles de mon collègue.

-H50-


- Tu danses un peu avec ta mère ?
Je lève la tête, ma mère me tend la main, j’accepte et je l’amène au milieu de la piste. Je crois que ma mère a demandé au DJ de mettre le slow qu’elle adore. The Rose, de Bette Midler, son préféré. Le mien également.

https://www.youtube.com/watch?v=WBRAsphVwiU

Pour une fois, j’écoute les paroles et elles ont un sens cette fois-ci. J’ai souvent peur d’aimer, de me laisser aller, et je ne saisis jamais ma chance. C’est un peu ce que j’ai dit à Steve quand nous étions bloqués sous les décombres après l’explosion d’une bombe dans un immeuble, impossible d’aimer sans penser à une fin douloureuse, c’est ce jour-là où pour la première fois il m’a dit « je t’aime ». Moi aussi un peu plus tard même si des années avant j’avais dessiné un cœur le jour où il a failli se tuer en bas d’une falaise. Il me l’a répété plusieurs fois après pour savoir si j’allais également lui dire, ce que j’ai fait … Et puis … Il y a eu … le départ pour New York pour les vacances, il y a quelques jours …

Il avait tenu à nous accompagner à l’aéroport, on avait récupéré les billets, fait enregistrer les bagages et on s’était dirigé vers la sécurité, ma fille parlait avec sa mère au téléphone. Je sentais que Steve était nerveux.
- Ca va bien se passer Steve, c’est juste des vacances dans ma famille, je ne vais pas me perdre dans un pays étranger, quoi que parfois New York c’est plus dangereux que certains pays en guerre.
- Je sais que ça va bien se passer.
- Alors pourquoi je sens qu’il y a un malaise ?
- Non, non, ça va.
Je savais qu’il mentait mais je n’avais pas envie de le forcer. Je commence à le connaître par cœur.
- Bon … On va être obligé d’y aller, sinon on va entendre nos noms dans les hauts parleurs … Grace ? tu viens faire un câlin à Oncle Steve ?
Ma gamine a demandé à sa mère d’attendre et elle a sauté dans les bras de son « oncle ». Pour un homme qui n’a pas d’enfants, je le trouve génial avec ma fille, je vois bien qu’il l’adore. La scène m’a fait sourire. Elle s’est éloignée pour parler à sa mère attendant que je dise au revoir à mon partenaire.
- Fais bon voyage Danno, dit Steve en me prenant dans ses bras. Embrasse tes parents pour moi.
- Ok …
Ma fille m’engueule en disant qu’on va être en retard et que l’on va rater notre avion. Steve me fait une dernière accolade.
- Je t’aime Danno, murmure t’il.
Je crois que mon cœur à raté un battement à ce moment-là. Il m’avait souvent dit qu’il m’aimait mais à cet instant … l’intonation … sa main qui glisse le long de mon bras … et ce regard …
- Papa !!!
C’est rare que ma fille m’appelle « papa » c’est plutôt « Danno », signe qu’elle est impatiente. Elle tire mon bras et je m’éloigne de Steve. Je n’ose pas me retourner, je le fais qu’au bout de plusieurs secondes. Je le vois, il est troublé, presque autant que moi.
- Envoi un sms une fois que vous avez atterri pour nous dire que vous êtes bien arrivé ! me crie t’il.
Je lève un pouce pour dire « ok », et je présente mes papiers au gars de la sécurité. Une fois le portique passé je me retourne, Steve est parti.

- Ca va mon cœur ?
Ma mère me sort de ma torpeur, je n’ai même pas entendu que la musique avait changé, encore un vieux slow.
- Oui, juste un peu fatigué, le décalage horaire …
- D’accord …
Je sais que ma mère n’a pas cru à mon mensonge mais elle n’insiste pas, je l’adore pour ça. Mon père arrive et demande à danser avec sa femme, je m’efface donc et m’éloigne, j’ai besoin de prendre l’air. Avant de sortir je me retourne, tout en dansant mes parents me fixent.

-H50-


Je me retrouve dehors à l’entrée du restaurant, je m’assois sur les marches et attrape mon téléphone dans la poche de ma veste. Pas de nouveaux sms. J’ai une furieuse envie d’entendre sa voix, alors je l’appelle. Soudain j’entends au loin une sonnerie, la même que Steve a mis sur son téléphone qui signale mon appel, c’est la musique du Nyan cat. Une mauvaise blague de ma fille mais que mon collègue a finalement gardé. De l’autre côté de la rue un taxi s’éloigne, dans la pénombre je vois un homme avec son téléphone allumé.
- Aloha … me dit-il en décrochant.
- Me dit pas que c’est pas vrai …
- C’est la sonnerie qui m’a trahi ? dit-il en se dirigeant vers moi.
Je rigole et me lève, je descends les quelques marches et le rejoint. Il est en tenue militaire, vêtu de blanc, époustouflant. On se tombe dans les bras, mais rien de plus. J’aimerai tout lui avouer mais je me dégonfle, encore une fois. Et si je m’étais fait des idées ? Je ne veux pas perdre son amitié, il est tout pour moi.
- Donc voilà, surprise !!!! Je suis là ! J’espère que ça ne te dérange pas que je sois là.
- T’es fou ? Je t’ai dit tout à l’heure que tu me manquais. Mais au fait, tu n’étais pas au tribunal ?
- Non, fallait que j’invente une excuse pour le laps de temps que j’ai passé dans l’avion.
- Oh le menteur. Et comment tu as trouvé le restaurant ?
- Rappelle toi, tu m’as donné le nom tout à l’heure. J’ai eu un super chauffeur de taxi qui connaissait bien l’endroit.
- Allez, suis moi, je vais te présenter à mes sœurs et à mes amis.

A suivre ...

_________________
Part of The Pack


Ce sont précisément les tendances sexuelles déviées de leur but qui créent entre les hommes les liens les plus durables. Sigmund Freud.


Dernière édition par bayas le 17 Juin 2015 20:38, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 28 Fév 2015 18:22 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2011 15:21
Messages: 3594
Localisation: here, there and everywhere
Oh merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii j'adore ce genre de cadeaux ! et en plus, c'est un cadeau en plusieurs parties !

Depuis le temps qu'on en parle de cette fic, elle arrive enfin.

Le pauvre Danno qui a le mal du "pays infesté d'ananas" et du plus flingué des Hawaiiens, c'est trop mignon !!!! Mais alors, le Steve qui débarque, je sais pas pourquoi, j'ai eu un sanglot (la musique peut être -sublime-, ou mon grand âge avançant qui me rend plus sensible)

(moi aussi je veux aller au River Café... il existe en plus !!!!! )

Cette review est décousue, mais on s'en fouuuuuuuuuuuuuuut

Allez ma belle, te fais pas prier, et balance :suite: :suite: :suite: :suite: :suite: :suite: :suite: :suite: :suite: :suite:

_________________
Déesse du McDanno
(copyright SeishiroS74)

Membre de la SAMD
Spoiler: Montrer
Image

Part of the Pack
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 28 Fév 2015 18:36 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Sep 2005 16:16
Messages: 1046
Localisation: Pense encore à mon voyage à Hawaii en mars 2014
Lol. Faut que j'écrive la suite, c'est là le souci :lol: je n'ai plus l'habitude de publier sans mettre avoir écris la fin. Je compte sur toi pour me relancer souvent.

Ca m'a fait du bien d'écrire, peut être que c'était ta muse qui est venue me voir pour te faire un petit cadeau.

Encore un très bon anniversaire :ange:

_________________
Part of The Pack


Ce sont précisément les tendances sexuelles déviées de leur but qui créent entre les hommes les liens les plus durables. Sigmund Freud.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 28 Fév 2015 19:59 
Hors ligne
Je vois des PDE partout...

Inscription: 05 Juin 2009 06:55
Messages: 6962
Localisation: Normandie
J'aime beaucoup ce début! :bravo:

_________________
Imageby Christie
L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu'on a fait de nous (JP Sartre)
Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles (O. Wilde)
Un artiste n'est jamais morbide. L'artiste peut tout exprimer (O. Wilde)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 28 Fév 2015 22:02 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2012 16:43
Messages: 223
:bravo: :bravo:
J'aime beaucoup ce début :D :suite: :please:

_________________
Je rêve qu'un jour cette phrase ne soit pas vraie :

"-Il faut bien se marier, tu sais. Personne ne sait trop pourquoi au juste mais c'est comme ça, les gens se marient. Seuls les anormaux ne le font pas. Alors je suppose qu'elle ou bien une autre... " Merci encore Kate Nightingale (Le dernier ennemi)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 03 Mar 2015 09:10 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque

Inscription: 07 Juil 2011 15:34
Messages: 1460
Localisation: picardie
j'adore ce début :wouah: :wouah: :wouah:
les "je t'aime" de steve ne sont pas des "je t'aime" amicaux, et danny qui a peur de lui avouer ses sentiments :roll:
hâte de lire :suite:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 07 Mar 2015 03:46 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Avr 2011 00:15
Messages: 843
Localisation: La où je suis, la où je serais
Oh mon dieu c'est trop bien le début :bravo: :bravo: . Je suis hyper contente, je saute de partout. J'ai hâte de voir :suite: :suite: :suite: :bye: :bye:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 07 Mar 2015 14:41 
Hors ligne
Le slash, kesako ?

Inscription: 11 Nov 2014 21:43
Messages: 37
J'aime ce début de fiction, je suis impatiente de lire la suite.

:court: :suite: :suite:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 08 Mar 2015 00:51 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Sep 2005 16:16
Messages: 1046
Localisation: Pense encore à mon voyage à Hawaii en mars 2014
:reviews: Je travaille sur la suite et fin. Envoyez moi vos muses pour que je finisse plus vite :please: :laughing:

_________________
Part of The Pack


Ce sont précisément les tendances sexuelles déviées de leur but qui créent entre les hommes les liens les plus durables. Sigmund Freud.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 15 Mar 2015 09:35 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Déc 2014 19:07
Messages: 106
Localisation: Belgique
:suite: :suite: Super méga génial début de fic. Vraiment très bien écrit j'adore !!!
:suite: :suite:

_________________
Il est plus facile de pardonner un ami qui vous à trahi que de pardonner un proche qui vous à juger et rejeter à cause de vos différences.

La pire des déception est d'être jugés et rejetée par ub membre de sa famille


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 15 Mar 2015 15:11 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Avr 2011 22:49
Messages: 842
Localisation: face à l'océan
super début, tu as bien sû te servir de la saison 4 pour faire ce debut génial

_________________
Qu'est-ce qu'un homosexuel? Un homme qui a tout compris aux femmes. Olivier de Benoît.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 21 Mar 2015 11:20 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Sep 2005 16:16
Messages: 1046
Localisation: Pense encore à mon voyage à Hawaii en mars 2014
:reviews: Voilà donc la 2ème partie sur les 3. Je suis contente qu'M6 diffuse enfin la saison 5. Dans l'épisode 1 Steve m'a bien fait rire.

-H50-


- Allez, suis moi, je vais te présenter à mes sœurs et à mes amis.
Nous retournons donc dans le restaurant, Steve laisse sac de voyage au patron, et nous entrons dans la salle de réception. C’est à ce moment qu’une de mes sœurs me fait honte.
- Oh !!! Un Stripteaseur !!!! Génial !!! hurle t’elle.
Ma mère, qui a reconnu Steve, attrape ma sœur et lui révèle qui il est. Je la vois se décomposer, et rougir jusqu’à la pointe des cheveux. Elle sert la main de mon collègue et se confond en excuses. Steve lui se marre.
- Bienvenu Monsieur McGarrett, dit ma mère.
- Appelez-moi Steve, j’espère que je ne vous dérange pas.
- Non, au contraire, vous rendez le sourire à mon fils, je voyais qu’il n’était pas totalement là.
- M’man !!!
- Ne dis pas le contraire mon fils, avec ton père on a vu que tu étais triste d’être loin de tes amis. Vous avez faim Steve ?
- Je n’étais pas prévu dans les invités, je vais aller chercher une bière au bar, et …
- Et nous avons prévu un buffet, donc vous pouvez vous servir, et si vous refusez je vais me vexer …
- Dans ce cas …
Ma mère l’attrape par le bras et l’amène vers la table d’honneur, me laissant là, seul à l’entrée de la salle. Ma mère s’accapare mon partenaire … C’est dingue ça … J’aperçois ma fille qui traverse la salle en courant et s’accroche à son « oncle » qu’elle présente fièrement à ses cousines, mes sœurs vont également le saluer sous les regards jaloux de mes beaux-frères, il est vrai qu’il fait son effet sur la gente féminine avec sa belle tenue blanche. Et pas que sur les femmes … Il me regarde et me sourit tout en continuant à parler à ma famille. Il est sauvé par Grace qui lui amène une assiette, je m’approche de lui et l’amène s’asseoir à côté de moi à la table d’honneur. Il est là, mais j’ai l’impression que tout ça est une hallucination, par moment il se penche vers moi et me parle, merci la musique qui est un peu trop forte, il est là et je ne vois plus les autres, il est là et mes pensées sont confuses …
- Daniel !!!!
Des rires fusent et me sortent de ma léthargie, et je vois que tout le monde me regarde, j’étais tellement dans mon monde que je n’ai pas entendu ma mère m’appeler, un appel dans un micro, j’étais vraiment loin dans mes pensées. Elle est là, au milieu de la salle avec son micro en main, me demandant si j’ai quelques minutes à lui consacrer. Rires de la salle, honte pour moi.
- Je t’écoute maman ! dis-je en faisant une légère révérence.
- Ton père a voulu te faire une surprise en faisant un montage vidéo, et oui, c’est son nouveau passe-temps. Donc mesdames et messieurs, un petit résumé de la vie de notre petit Daniel.
Elle fait signe au DJ, les lumières s’éteignent et un film est projeté sur un grand écran, on me voit bébé, dans le bain avec de la mousse sur les cheveux, puis plus grand avec des costumes de carnaval. Tiens, je ne me rappelais plus que j’avais mis un costume de flic, comme quoi la vocation est arrivée tôt. Soudain je vois une photo où je suis avec mon frère Matt, ma gorge se serre, il n’est pas là, toujours en cavale, j’espère qu’il va bien. Je sens la main de Steve sur mon épaule, et son autre main attrape ma main sous la table, instinctivement je me colle plus à lui. J’ai pensé toute la soirée à mon frère mais j’ai évité d’en parler, c’est un sujet tabou, mais je sais que mon père ne pouvait pas mettre des photos sans que Matt fasse partie du film. La musique devient un peu plus réjouissante et on voit une vidéo où on se courre tous après en accéléré comme dans des films de Charlie Chaplin. Les gens rigolent. A nouveau une musique douce pour la naissance de mon petit trésor et ça se termine par des photos d’Hawaii, notamment une où je tente de faire surf, c’était au début quand je ne savais pas bien en faire. Je regarde Steve car il n’y a que lui qui a pu donner ces clichés, il rigole et se penche vers moi.
- Ton père m’a demandé des photos y a plus d’un mois.
- Cachotier.
Il m’embrasse tendrement sur la tempe, tandis que la vidéo se termine sur les remerciements. Tout le monde applaudi et je me lève pour embrasser mes parents et plus particulièrement mon père. Nous avons tous les trois les larmes aux yeux. Mon Dieu, comme je les aime.

Le gâteau est amené, je dois souffler les bougies, sourire aux photographes amateurs, mais cette fois ci le sourire n’est pas forcé, je sens son regard sur moi, je suis heureux. Nous retournons à table le temps de manger le dessert.
- Dites-moi Steve, vous dormez où ce soir ? demande ma mère.
- Je vais aller dans Manhattan et trouver une chambre, je pense que les hôtels ne sont pas tous remplis.
- A l’hôtel ? Mais il n’en est pas question, vous faites partie de la famille, vous allez dormir à la maison …
- Je ne veux pas déranger …
- Si vous refusez je vais me vexer.
- Alors ça c’est sa phrase ! Dis-je en me moquant. A chaque fois c’est « je vais me vexer ».
- Et oui, c’est ma phrase mon cher fils, dit ma mère en riant, alors ? Steve ?
- Et bien …
- Ne vous inquiétez pas, on a du monde, mais si ça ne vous fait rien, vous pouvez dormir dans l’ancienne chambre de Danny.
Pourquoi ? Mais pourquoi ma mère a dit ça au moment où je bois une coupe de champagne ? Je m’étouffe en entendant ça. Steve me tapote dans le dos le temps que je retrouve ma respiration.
- Euh … maman, tu sais que je dors en ce moment dans cette chambre, je dors où alors ?
- Tu dors aussi dans ta chambre, c’est un lit double, vous êtes amis …
- Ca ne me dérange pas, déclare Steve.
Il a encore sa main sur mon dos et je sens sa main qui remonte légèrement et caresse ma nuque, ça me fait de l’électricité dans tout le corps. Je n’ai plus de doute sur son « je t’aime » de l’autre jour.
- Ca me va aussi, dis-je en souriant.
- Affaire conclue ! annonce ma mère.

Nous parlons de tout et de rien quand le DJ annonce le retour de la musique, et notamment un slow. Dès les premières notes de musiques une horde de femmes accourent vers mon partenaire, pas étonnant vu le slow. La bande originale du film « Officier et Gentleman ». Steve, lui, rigole.
- Oh les filles ! Calmez-vous ! dis-je en me levant. Dans le film Richard Gere joue un aviateur et Steve est dans la Navy. C’est pas la même chose.
- On s’en fout ! hurlent en même temps les filles.
- Ok ! je capitule. A toi de choisir Steve.
- J’ai déjà choisi …
Petits cris ridicules dans la troupe, le taux d’œstrogène vient de grimper en flèche. Il se lève et fait le tour de la table, suivi par une dizaine de paires d’yeux, il attrape une main et l’amène vers la piste. Un long gémissement de la part des perdantes en voyant qu’il est parti avec la plus belle, ma fille. Elle s’était glissée derrière les femmes et avait souri à Steve, qui avait tout de suite compris qu’elle avait envie de danser avec son beau-père … euh … oncle. Faut que j’arrête l’alcool pour ce soir. Je les regarde danser, mes deux amours, ouais mes deux amours. Le slow se termine, Steve revient à sa place, moi je porte sa casquette.
- Eh ! Ça te va bien, t’es sexy avec.
A peine assis, une chanson qui bouge un peu plus démarre. On rit tous les deux.
- C’est ma soirée ? demande Steve.
- Tu as inspiré le DJ, allez viens, on va s’éclater sur la piste.
On se lève et on se déhanche sur la chanson, une chanson de circonstance. In the Navy, des Village People.

A suivre ...

_________________
Part of The Pack


Ce sont précisément les tendances sexuelles déviées de leur but qui créent entre les hommes les liens les plus durables. Sigmund Freud.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 21 Mar 2015 11:22 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Juin 2011 15:21
Messages: 3594
Localisation: here, there and everywhere
Ah ! enfin la suite !

Ils se rapprochent petit à petit et c'est trop mignon (le coup du bisou sur la tempe, moi ça me fait fondre)

Le strip-teaser looooooool !

La musique "Officier et Gentleman" est bien trouvée, et entièrement de circonstance (tu m'en veux pas si je mets le lien là... parce que Joe Cocker huuuum : https://www.youtube.com/watch?v=bjrOcrisGyI ). J'imagine la horde de femelles en chaleur suivre Steve des yeux sous le regard amusé de Danny :D

La discussion avec la mère de Danny :wouah: (et peut on espérer un peu de coquinage dans la partie 3 étant donné qu'ils vont partager le même lit ? :wink: )

On finit en beauté avec "In the Navy", qui va siiiiiiii bien à Steve (à quand : Hawaii 5-0, la comédie musicale? PTDR)

:suite: :suite: :suite: :suite: :suite:

_________________
Déesse du McDanno
(copyright SeishiroS74)

Membre de la SAMD
Spoiler: Montrer
Image

Part of the Pack
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 21 Mar 2015 11:41 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Sep 2005 16:16
Messages: 1046
Localisation: Pense encore à mon voyage à Hawaii en mars 2014
Mahalo !!!!!!!!!!!!!! oh oui une comédie musicale ! ce serait cool. Scott est déjà un chanteur, donc ça lui poserait pas de problèmes.

La suite ... peut être la semaine prochaine si les deux épisodes de ce soir m'inspirent. J'ai pas vu les résumés ou les bandes annonces, je préfère la surprise :) .

:reviews:

_________________
Part of The Pack


Ce sont précisément les tendances sexuelles déviées de leur but qui créent entre les hommes les liens les plus durables. Sigmund Freud.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Quelques mots d'amours - McDanno H50 - G
MessagePosté: 21 Mar 2015 11:48 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque

Inscription: 07 Juil 2011 15:34
Messages: 1460
Localisation: picardie
au vu des gestes de steve plus de doute sur le "je t'aime" et en plus ils vont dormir dans la même chambre. et bien!!!
j'adore cette suite et j'ai hâte de lire la suivante!


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com