Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news actuellement

Nous sommes le 09 Avr 2020 02:58

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Finie] Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 07 Juil 2010 19:47 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Mai 2010 19:26
Messages: 220
Et voilà! Après lu, lu, et lu des fics sur ce forum (et commenté un certain nombre, le reste viendra plus tard ^^), je tente l'expérience de la publication par ici.

D'abord par un OS dont l'idée m'avait été donné par un défi présent depuis longtemps sur un blog. Après l'avoir envoyé à l'auteur du blog, elle m'a annoncé que le blog allait fermer. Donc, j'ai repris ma fic et je vous la fait partager.



Si j'étais un homme



Si j'étais un homme, je serais suédois, j'habiterais Stockholm et je m'appellerais Jonatan. J'aurais commencé la guitare à l'âge de six ans, en piquant celle de ma maîtresse d'école. Mes parents, me voyant de plus en plus passionné, m'inscriraient dans un cours collectif de musique, où j'apprendrais à jouer de la guitare et à chanter. Là-bas, je rencontrerais Björn, avec qui je nouerai des liens très forts. Par la suite, il deviendrait mon meilleur ami.


A l'école, je ne m'amuserais pas beaucoup, trouvant les cours inintéressants et embêtants, à part ceux de musique. Mais j'aurais toujours des notes correctes, pour faire plaisir à mes parents. Et aussi par peur qu'ils ne décident de supprimer mes cours de guitare. A douze ans, j'arrêterais de prendre des cours de guitare, parce que je trouverais les autres trop nuls. A partir de ce moment là, j'essaierais de composer mes propres morceaux. Mes cahiers seraient couverts de petits bouts de partitions et de notes de musique. Cependant, même si mon esprit vagabonderait entre les clés de sol et les clés de fa, mes notes resteraient constantes, mon caractère timide m'incitant à me faire remarquer le moins possible. A 13 ans, j'aurais essayé de monter un groupe de rock avec Björn. Mais j'aurais laissé tomber au bout de quelques mois parce que Björn préférerait s'intéresser aux filles. Je ne comprendrais pas son attitude: les seules choses intéressantes à mes yeux seraient alors la musique, et puis peut-être les garçons. En tout cas, les filles ne mériteraient même pas que je leur consacre une pensée. Je lui en voudrais alors un peu, mais lui pardonnerais bien vite: il ne serait pas mon meilleur ami pour rien. Quant à la guitare, je continuerais à jouer et à composer tout seul dans mon coin.


Au lycée, je mènerais ma petite vie tranquille d' "élève moyen, n'exploitant pas assez ses capacités". Les professeurs m'aimeraient bien, et me laisseraient tranquilles. Un jour, vers novembre de ma première année, je m'arrêterais devant le panneau des petites annonces pour trouver s'il y avait des propositions de baby-sitting: j'aurais besoin d'argent pour acheter des cadeaux de Noël à mes parents et à ma grande sœur, qui serait de cinq ans mon aînée. Ce serait alors que je verrais une toute petit affiche où il y aurait marqué qu'un certain Pelle Lindberg cherchait un batteur, un chanteur, un guitariste et éventuellement un claviériste. Seul le terme "chanteur" n'aurait pas été barré. Je me pencherais alors pour en savoir un peu plus: le genre de musique jouée, et peut-être même le numéro de téléphone de ce Pelle. A ce moment là, une masse se jetterait sur moi et m'écraserait le visage contre la vitre du panneau d'affichage. Ne se souciant absolument pas de la rencontre douloureuse entre mon nez et la vitre, la masse s'écrirait:

-Dis dis dis!! Tu joues d'un instrument?

Et je répondrais alors distraitement, trop soucieux de savoir si je saignais ou non du nez:

-Oui, de la guitare… Et je chante aussi.
-Parfait!! s'exclamerait l'inconnu, m'entraînant alors par le bras vers la sortie.

Je me débattrais un moment, puis abandonnerais la lutte: l'inconnu serait trop fort pour moi. De plus, son rire magnifique me donnerait envie de mieux le connaître. J'apprendrais alors rapidement que Johan, puisque ce serait son nom, était le guitariste du groupe dont je regardais l'annonce quelques instants auparavant. Le groupe s'appellerait Acidulate, et cela ferait des mois qu'ils cherchaient un chanteur. Johan ne cesserait de dire que je tombais à pic, et il rajouterait tout bas pour ne pas que je l'entende: "Et pas seulement pour le groupe." Après quelques essais, je serais définitivement pris comme chanteur et guitariste.


Mes années de lycée se passeraient bien: des notes toujours correctes, des parents contents, une sœur quittant le cocon familial pour s'installer avec son copain, et Acidulate qui marcherait de plus en plus. Enfin, tout se serait bien passé si, lors de ma dernière année de lycée, je n'avais pas eu la subite envie d'embrasser Johan en plein concert. Sur le coup, il aurait joué le jeu, et aurait répondu à mon baiser. Mais après le concert, en coulisses, il m'aurait enguirlandé, disant qu'à cause de moi, il avait raté quelques accords. Puis quand les autres seraient partis, il m'aurait glissé à l'oreille: "Mais t'embrasses super bien. Merci pour tout à l'heure!" Il m'aurait alors planté là, comme un con. Et moi, trop étonné, je n'aurais pas réagi. Au bout de plusieurs semaines de réflexions intenses, de prises de tête, de mauvais plans drague avec des filles, et beaucoup de sourires et de regards en coin avec Johan, on sortirait enfin ensemble. Et notre première fois ensemble aurait été un souvenir ineffable, que je ne pourrais pas évoquer ici, car vraiment trop intime. Elle marquerait aussi la première fois où on se serait avoué nos sentiments, avec un "Je t'aime" murmuré sur l'oreiller.


On aurait vécu huit années de bonheur à l'état pur, le paradis sur terre. Bien sûr celui-ci aurait été un peu entaché à l'annonce de ma sexualité à ma famille. Tout le monde aurait rejeté ma différence, prétextant que j'étais anormal. J'aurais par conséquent coupé les ponts avec tout le monde, sauf avec ma sœur, qui m'aurait accepté tel que j'étais, sans même se poser de question, tout comme je l'avais fait lorsque je m'étais découvert gay. Du côté de Johan, ses parents auraient été plus tolérants et auraient sauté de joie quand il aurait annoncé qu'il avait trouvé l'homme qui le rendrait heureux toute sa vie. C'aurait été le premier coup dur porté à notre couple, mais il n'aurait affecté en rien notre relation. Le deuxième coup dur aurait été la dissolution de Acidulate, les autres ne voulant plus continuer. Johan aurait encaissé le coup beaucoup mieux que moi, puisqu'il aurait son travail d'architecte d'intérieur qui le passionnerait. Quant à moi, mon petit boulot de fonctionnaire bien propre sur lui ne me satisferait pas. La musique et Johan représenteraient tellement tout pour moi que j'aurais l'impression qu'on avait tué une partie de moi. J'aurais essayé de former un autre groupe mais cela n'aurait pas marché, et je déprimerais de plus en plus. Le troisième, et dernier, coup dur porté à notre couple, ce serait moi qui le porterait. Un jour plus déprimant que les autres, je serais allé boire dans un bar, et j'aurais fini ma soirée dans un lit inconnu. Je me sentirais affreusement coupable, comme le dernier des salauds, et je déciderais à tout avouer à Johan sur le champ. Celui-ci le prendrait très mal et me mettrait à la porte de notre appartement. Je logerais alors pendant plusieurs semaines chez ma sœur et son mari, un peu en dehors de Stockholm. Elle hésiterait à me loger, puis nous réussirions à trouver un accord: je ferais le test du VIH, qui se révèlerait négatif, et j'habiterais chez elle. Là-bas, je me ressourcerais et tous les jours, j'écrirais de longues lettres à Johan, que je n'enverrais jamais. Un jour, je recevrais un coup de fil de Björn, mon meilleur ami, m'apprenant qu'un célèbre groupe suédois avait besoin d'un guitariste remplaçant sur leur tournée. Je partirais aussitôt, fourrant tout en vrac dans mon sac.


Je ferais connaissance avec le groupe et m'entendrais très bien avec ses membres. Je m'entraînerais pendant plusieurs jours avec eux, et le premier concert se passerait très bien. Ils parleraient même de m'engager comme second guitariste. On fêterait ça dignement et au moment d'avaler ma troisième bière, je recevrais un coup de fil de ma sœur. Elle aurait trouvé les lettres adressées à Johan, que j'aurais oubliées de prendre, et les aurait envoyées. Je l'engueulerais, je la traiterais de tous les noms, puis je pleurerais et la remercierais. Puisque après tout, elle aurait fait la seule chose dont je n'aurais pas été capable: oser lui dire "Je t'aime" après l'avoir trahi.


Et maintenant, j'attendrais.

_________________
Image
IndochineThe ArkMes z'istoires, en NangilimaMon DeviantArt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 08 Juil 2010 22:03 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Fév 2009 15:27
Messages: 913
Localisation: Sur Mars
Wouah !!!
Sublime ! C'est juste sublime ! :wouah:
J'adore comme c'est écrit !
Et on ressent une telle pudeur dans les sentiments ! :oops:

_________________

ImageImageImageImageImageImage

Then Rafa & Roger got bored of Angels Tennis and decided to go to Earth


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 09 Juil 2010 20:37 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Mai 2010 19:26
Messages: 220
Merci beaucoup! :mrgreen:

Je suis jamais trop sûre qu'elle plaise, vu que c'est écrit un peu bizarrement, mais moi, cette fic, elle me redonne envie d'écrire à chaque fois. tout et n'importe quoi, mais surtout la suite! XD (qui n'arrivera jamais, je préviens quand même. ^^ Je n'ai récidivé qu'une seule fois avec un OS qui est devenu un double triptyque, et ça sera la seule fois! :lol: )

_________________
Image
IndochineThe ArkMes z'istoires, en NangilimaMon DeviantArt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 29 Aoû 2010 15:32 
Hors ligne
Le slash, kesako ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Aoû 2010 22:18
Messages: 55
Localisation: N'importe où !
Salut !

J'adore ton OS ! Vraiment, l'écriture est peut-être étrange mais franchement, j'ai adoré comment cet OS est écrit. Ça change complétement.

Tu as parlé de suite ? Pourquoi pas. :P

Bises.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 02 Sep 2010 10:33 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Mai 2010 19:26
Messages: 220
Merci beaucoup Shuu! Ca fait plaisir! :mrgreen:

Quant à la suite, pour l'instant, elle est dans un état très nébuleux dans mon esprit. Donc elle ne verra peut-être jamais le jour. D'autant plus que j'ai deux grosses fictions en cours: une à moitié écrite, et une que je viens à peine de commencer.

_________________
Image
IndochineThe ArkMes z'istoires, en NangilimaMon DeviantArt


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 01 Avr 2011 21:12 
Hors ligne
Le slash, kesako ?

Inscription: 31 Mar 2011 22:00
Messages: 5
Point de vue de l'auteur très originale! Et qui n'est pas facile surtout!Rien que sur ce point je dis "respect" ;)Ne parlons même pas de l'histoire!! x)Un contexte recherché auquel on adhère tout de suite ainsi que chaque personnalité bien compris et distribué pour chaque personnage!ça donne envie de poursuivre ce parcours qui a divinement bien commencé et qui possède
des bons et mauvais moments concernant le personnage principale, tels que la petite rupture, du côté pessimiste mais la bonne intégration et l'agréable accueil du groupe de musique auquel Jonatan fait parti! ça pour le côté positif ;) Cela rassure sur le fait que l'histoire sera loin de l'ennui et du répétitif voilà maintenant je ne peux que conclure.... :suite: :suite: lol^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 30 Oct 2012 16:37 
Hors ligne
Le slash, kesako ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Juil 2012 16:04
Messages: 11
Trés beau texte! Le point de vue interne de ta fiction est intéressant, il donne une certain effet de réalité. Par contre, l'utilisation du futur m'intrigue, c'est comme-ci il y avait une distance qui s'imposait entre deux dimensions, entre la réalité et l'illusion.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 07 Déc 2012 16:30 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Déc 2010 10:57
Messages: 1241
Joli texte :bravo: :bravo:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Si j'étais un homme - G - OS
MessagePosté: 28 Nov 2013 13:51 
Hors ligne
Le slash, kesako ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Mai 2013 11:29
Messages: 23
C'est un texte très intéressant ça plonge pas mal dans le monde de la musique comme Beck un manga mème si pas yaoi.

On vit toute les jeunes années du perso et c'est très touchant de vivre toutes ses aventures et c'est très bien écrit! :mrgreen:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 9 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com