Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news actuellement

Nous sommes le 21 Nov 2018 01:03

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Finie] Hawaï 5-0 - La Patrie, Steve et les autres - G
MessagePosté: 30 Oct 2018 17:30 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Sep 2017 22:27
Messages: 112
Les personnages de la série ne m’appartiennent pas. Ils sont la propriété exclusive de : CBS TV. Je ne tire aucun bénéfice de leur mise en situation dans cette fiction.





Post épisode saison 5 épisode 7 "Ina Paha"





---





Il n’y arriverait pas. Il ne le pourrait pas. Il ne le supporterait pas. Ne le supportait déjà plus.

Lorsqu’il était entré dans la pièce, l’odeur de mort était présente. L’urine, le vomi, l’odeur de brulé. Seule la présence de Steve immobile au milieu de la pièce empêcha ses pensées de dériver. Concentré sur Steve, seulement sur Steve. Il aurait marché sur le cadavre de Wo Fat si cela lui avait permis d’atteindre Steve plus rapidement.

Voir Steve si amoché – encore une fois – lui retournait l’estomac. L’expression perdue de Steve lorsque la réalité de la mort de son père lui revient avait fini de le détruire. Avec Chin, il le soutint sur tout le chemin du retour sans fléchir un seul instant. Il se concentra tout le long sur le bruit de leurs pas. Chaque pas le menait vers l’air pur. Vers le moment où il pourrait reprendre sa respiration. Arrêter de suffoquer.

A l’extérieur, il s’appuya sur les ambulanciers dépêchés sur place pour prendre le relais après de son coéquipier. Il avait l’impression de ne pas pouvoir reprendre son souffle, de ne plus savoir comment respirer. Kono le remarqua car elle vint à sa rencontre, la mine inquiète et les sourcils froncés.
- Danny ? Steve ira bien. Cela ira. Tu peux aller avec les ambulanciers, ils t’attendent.

Bien sûr, personne ne doutait que Danny allait monter dans l’ambulance, se tenir aux côtés de Steve jusqu’à la salle d’opération. Il avait vécu cette scène tellement de fois, trop de fois.
- Non, c’est bon. Je vais suivre en voiture.

Kono et un mouvement de recul presque imperceptiblement de surprise.
- Certain ?
- Certain. Va avec eux si tu veux, on se retrouve là-bas.

Il laissa Kono pour se diriger vers la Camaro. Il savait que la jeune femme ne comprenait pas, mais qu’importe il avait vraiment besoin de s’éloigner, d’être seul. Loin de Steve. Au volant de sa voiture, il remarqua que ses mains tremblaient, son corps entier hoquetait. Il ne manquait plus que les pleurs et le tableau serait complet. Steve, merde Steve ! Quand comprendrait-il que ce n’était pas parce qu’il pouvait supporter tout cela qu’il le devait. Et Danny lui ne pouvait plus le supporter. Combien de fois devrait-il le voir mourir dans ses cauchemars, le voir se faire torturer ?

Avec le recul, Danny n’arrivait plus à se rappeler comment il était arrivé auprès de Steve étendu par terre. Il se rappelait avoir été à la porte. Il avait eu un moment de panique et de nausée quand il avait vu Steve allongé là, mort. Son estomac avait chuté de manière désagréable, puis il y avait eu un afflux de sang dans ses oreilles et la sensation des secondes qui sont devenus des minutes. Mais ensuite, Steve avait sursauté, surpris et l’estomac de Danny a repris sa place.

Il tourna la clé, conduisit machinalement jusqu’à l’hôpital où il savait que Steve avait été amené. Il n’avait pas envie d’y aller mais personne ne comprendrait. Il devait y aller même s’il n’avait pas envie. Il passa la porte trop connue tel un automate et maintenant il attendait. Ils attendaient tous tandis que Steve était soigné. Une main sur son bras le surpris : Chin lui tendait un gobelet en plastique.
- Il est mauvais, comme d’habitude mais cela fera l’affaire.

La main de Danny trembla lorsqu’il prit la boisson offerte et hocha la tête en guise de remerciement. Il ne pouvait pas parler, pas encore mais ce n’était pas grave, Chin ne s’attendait pas vraiment à ce qu’il le fasse.

Une heure s’écoula avant que quelqu’un ne vienne leur parler. Le médecin, qui avait déjà eu affaire à Five-0, savait qu’il pouvait leur parler franchement. Blessures mineures, plusieurs côtes meurtries mais surtout les ravages causés par le cocktail de drogues et les décharges électriques. Que Steve avait eu de la chance que l’électricité, encore, n’arrête pas son muscle cardiaque. Qu’il pouvait en résulter des malaises, douleurs, fatigue, maux de tête, des sensations de déséquilibres entre autres symptômes à moyen ou même long terme.
- Il sera désorienté, en raison principalement des produits chimiques qui sont encore dans son organisme. Cependant je suis assez optimiste car son entrainement va l’aider à le supporter.

Danny eut envie d’hurler. Encore quelqu’un qui considérait que Steve s’en sortait bien car on lui avait appris à supporter la torture. Personne ne pouvait comprendre combien s’était affreux ?
- Que pouvons-nous faire pour l’aider ? questionna Kono.
- Il aura besoin d’être rassuré, de se sentir en sécurité.

Danny sentit les regards sur lui. Bien évidemment, c’était son rôle, tout le monde allait aider, aimer Steve, le soutenir, mais Danny était celui qui pourrait définitivement le sortir de ses rêves et de ses cauchemars. Il n’était toujours pas certain d’arriver à le tenir encore ce rôle.

Lorsqu’ils pénétrèrent dans la chambre, Steve, bien que nettoyé, bandé et portant une blouse d’hôpital, portait encore une extrême confusion sur son visage et ses yeux ont toujours l’air hanté.
- Mon père…. questionna-t-il encore, suppliant.

Chin eut un regard plus que douloureux, Danny se figea instantanément, Kono fut a seule à réagir. Elle lui tint la main, dit à Steve qu’il n’y avait pas à s’inquiéter, que tout allait bien. Steve se calma, se détendit et replongea dans un sommeil réparateur rapidement.
- Nous ne savons pas combien de temps il va dormir, peut-être que je devrais aller vérifier que tout va bien pour les équipes à l’entrepôt.
- Max a déjà essayé de me joindre deux fois, soupira Kono. Danny, si tu veux que je reste, tu peux me suppléer ou alors penses-tu rester ?

La question était étrange, habituellement personne n’aurait même pensé à la lui poser. Danny savait qu’il avait vraiment dû les inquiéter à ne pas vouloir aller avec Steve à la sortie de l’entrepôt. Il n’était pas certain de vouloir rester seul avec lui, de le pouvoir mais il ne pouvait pas non plus partir.
- Allez-y, je le surveille. Si Steve se réveille, il saura que le travail ne peut pas totalement s’arrêter. Il serait le 1er à ne pas le vouloir.

Danny s’installa alors le plus confortablement possible sur la chaise de la pièce. Il était épuisé. La journée avait été bien trop dure émotionnellement pour que son corps ne le trahisse pas à présent. Quand il se réveilla bien une heure plus tard avec un méchant torticolis, Steve était réveillé, la tête tournée vers lui, les yeux fatigués. Danny se réinstalla plus confortablement et se frotta le visage avec la main.
- Hey, comment te sens-tu ? Ça va, tu es à l’hôpital.

Steve le fixa silencieusement pendant un moment.
- Je pensais que mon père était toujours en vie, répondit-il, la voix atone. Tu étais arrivé à temps à temps pour le sauver.

Danny fut debout instantanément et se dirigea vers le lit.
- Je suis désolé, dit-il doucement.

Steve referma les yeux une nouvelle fois et Danny se sentit si impuissant. Si le blond ne le connaissait pas mieux, il pourrait presque croire que Steve essayait de ne pas pleurer.
- Tu n’y es pour rien Danny. C'est juste un rêve. Oublie ça… Juste un rêve.
- Tout va bien, le rassura Danny. Tu vas bien.

Il était heureux qu'au moins Steve puisse faire la différence entre les cauchemars et la réalité à présent.
- Il était là.
- Qui ?
- Wo Fat, il se tenait près de toi, il voulait te tuer, tous vous tuer.

Ok, pas gagné pour la différence entre réalité et fiction.
- Non bébé, cela n’est jamais arrivé. La fatigue et les drogues jouent avec toi. Wo Fat est mort. Tu te souviens ? Max fait son autopsie. Il ne m’a jamais touché. A aucun de nous, tout le monde va bien.
- Es-tu certain ?

Danny attrapa la chaise derrière lui, la bascula plus près du lit, s’assit et attrapa le poignet de Steve.
- Sûr et certain.

Steve respira difficilement et Danny put sentir un tremblement le traverser.
- Ce n’est pas réel, il est parti. Tu l’as fait partir.

Danny voulait faire sentir à son coéquipier qu’il avait gardé le contrôle quelque part dans tout ce brouillard. Steve prit une respiration et hocha la tête positivement. Il referma les yeux, savourant la chaleur des draps. Malheureusement les souvenirs lui revenaient en pagaille.
- Il m’a appelé son frère, murmura-t-il comme un secret à son ami, sans oser ouvrir les yeux pour le regarder.

Le titre fit horreur à Danny.
- Pourquoi ? poursuit-il aussi doucement que possible.

Alors, Steve lui parla de sa mère et de Wo Fat.
- Et elle n'a pas pris la peine de te le dire ? Pas quand tu avais 15 ans, mais maintenant, quand elle savait que tu serais possiblement à son contact ?

La colère dans la voix de Danny était à peine réprimée et Steve pensa qu'il avait raison. S’il avait su, peut-être aurait-il un avantage. Mais surtout le plus crucial était le fait qu'il se sentait de nouveau trahi par Doris. Il tenta mais n’arriva plus à arrêter de petites larmes chaudes sur ses joues. Les mêmes larmes qui ont déjà coulé plus tôt. Il pleurait pour sa mère, son père, Mary et lui-même, pour tout ce qu'ils avaient perdu jusqu'à ce qu'il n'ait plus de larmes à verser.

La main de Danny glissa de son poignet à sa main. Elle serra, serra si fort qu’il en eu un peu mal. Néanmoins cette petite douleur en valait la peine. Il n’était pas seul. Steve se déplaça légèrement pour retrouver une bonne position et laisser le sommeil gagner. Danny était là.

Son ange gardien mit beaucoup plus de temps à s’installer. Il était profondément épuisé par le manque de bon sommeil et être assis sur une chaise n’aidait pas. Mais être là pour son meilleur ami était plus essentiel. Il s’en voulait d’avoir ressenti tout ce découragement et de la lâcheté. D’en avoir presque voulu à Steve. Il pouvait blâmer son inquiétude pour se pardonner. Et avec cette idée en tête, sa main toujours sur celle de Steve, Danny s'assoupit finalement.

Il ne pouvait pas reprocher à Steve de faire passer la patrie et les autres avant tout, même avant sa propre vie puisque lui-même fera toujours de même pour Grâce et Steve.

FIN


Dernière édition par Choupy le 31 Oct 2018 13:18, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hawaï 5-0 - La Patrie, Steve et les autres - G
MessagePosté: 30 Oct 2018 18:29 
Hors ligne
Je vois des PDE partout...

Inscription: 05 Juin 2009 06:55
Messages: 6427
Localisation: Normandie
Très beau texte! :bravo: :bravo: :bravo: :bravo:

_________________
Imageby Christie
L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-même de ce qu'on a fait de nous (JP Sartre)
Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles (O. Wilde)
Un artiste n'est jamais morbide. L'artiste peut tout exprimer (O. Wilde)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Hawaï 5-0 - La Patrie, Steve et les autres - G
MessagePosté: 30 Oct 2018 21:33 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Jan 2018 10:49
Messages: 125
Localisation: Entre Reims et Laon
J'approuve à 100%!!
Magnifique! La détresse de Danny est tellement bien rendue...

Une petite suite pour l'aveu des sentiments? :please:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com