Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news actuellement

Nous sommes le 21 Fév 2018 02:16

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Finie] "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 16:09 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
Titre: Indéniable attirance
Auteur: Cybèle Adam
Fandom: Twilight
Pairing: Jasper/Edward (+ Jasper/Alice et mention de Jasper/Peter passé)
Rating: G sur ce forum (ailleurs, j'aurais mis PG-13)
Spoilers: "Eclipse" (= tome 3), chapitre 13 (références au passé de Jasper)

Résumé: A quoi bon chercher à nier quand l'un entend les pensées et que l'autre perçoit les émotions ?

Disclaimer: Bien sûr, les personnages ne sont pas à moi – ils sont à Stephenie Meyer. Je ne fais que les emprunter pour un peu plus de 3000 mots, et ça ne me rapporte pas un centime.

Notes: Ecrit pour jouer avec les pouvoirs respectifs de mes personnages préférés... et ajouter du slash, évidemment - c'était trop tentant ! L'histoire se passe bien avant les livres, quelques mois à peine après l'arrivée de Jasper et Alice dans la famille Cullen (vers 1950, d'après la ligne du temps du site Twilight Lexicon).

- - -

Le son du piano attira Jasper hors de son bureau. Il savait qui jouait, bien sûr. Il aurait su même si tous les autres n'avaient pas été absents. Et c'était précisément pour cette raison qu'il avait eu l'intention de rester enfermé dans la pièce qui lui avait été attribuée. Il ne s'était encore jamais retrouvé seul avec Edward et doutait trop de pouvoir contrôler ses pensées - pas sans personne pour l'aider à fixer son attention sur autre chose que cette... obsession. Il aurait voulu pouvoir considérer ce mot comme exagéré mais, maintenant qu'il descendait l'escalier, irrésistiblement attiré par la musique alors qu'il n'avait jamais spécialement aimé le piano jusqu'à ce qu'il rencontre ce pianiste particulier, il savait qu'affirmer cela serait mentir. Le terme "obsession" n'était vraiment pas trop fort.

~

Edward continuait à jouer comme s'il était toujours seul. Pas un mot, pas le moindre geste indiquant qu'il ait remarqué la présence de son nouveau frère. Et pourtant il n'avait pas pu manquer son arrivée – après tout, il n'avait pas besoin de voir les gens pour savoir où ils se trouvaient. Mais, de toute façon, Jasper ne pouvait pas, lui, se laisser abuser par cette apparente absence de réaction. Il le sentait un peu tendu.

Jasper se demanda si Edward attendait qu'il dise quelque chose. A quoi cela servirait-il puisqu'il pouvait tout lire dans son esprit ? Edward savait forcément ce qui avait poussé Jasper à entrer dans le salon et pourquoi il pensait qu'il n'aurait pas dû le faire. Pourquoi il ne le regrettait pas complètement, aussi.

Regarder ces doigts courir sur le clavier du piano fascinait Jasper à tel point qu'il se trouvait ridicule. Mais peut-être que s'il arrivait à se concentrer là-dessus au lieu de laisser ses yeux se lever vers le visage de son frère adoptif...

~

Edward cessa de jouer – brusquement, au milieu d'un morceau – et Jasper s'aperçut, sa propre horreur se mêlant au choc d'Edward, qu'il avait laissé son imagination dériver trop loin. Il aurait dû se douter que les doigts seraient aussi dangereux à contempler que les lèvres dont ils le détournaient...

- Désolé, s'empressa-t-il de s'excuser. Je n'avais pas l'intention de... penser des choses pareilles.

- Ce n'est rien, répondit Edward d'un ton détaché que démentait la confusion dans laquelle Jasper le savait plongé.

- Non, ce n'est pas "rien". Et je suis réellement désolé. Je vais te laisser tranquille.

Jasper avait déjà atteint la porte quand la voix d'Edward l'arrêta.

- Ne pars pas.

A ce moment, la complexité des émotions d'Edward les rendait presque impossibles à démêler, mais l'habituelle solitude que Jasper avait décelé en lui depuis le premier jour – presque toujours vaguement, comme en arrière plan – semblait maintenant dominer tout le reste.

- Bon, si tu veux un peu de compagnie, d'accord... mais je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée.

- Il faut qu'on parle, dit calmement Edward (le ton de sa voix, du moins, était calme) en faisant signe à Jasper de s'asseoir à côté de lui sur le banc du piano. De ça, oui.

Détermination. A la fois dans les mots et dans le flux émotionnel qui les accompagnait. Donc il tenait vraiment à en parler. Mais pourquoi ?

- Que veux-tu que je te dise ? soupira Jasper, qui s'efforçait d'empêcher ses pensées de s'égarer à nouveau tandis qu'il regardait son presque-frère avec un léger embarras et un peu d'agacement à l'idée de ne rien pouvoir lui cacher. Tu en sais déjà trop.

- Pas tant que cela, corrigea Edward.

Jasper le sentit un peu agacé aussi. Probablement parce qu'il n'arrivait pas à bien comprendre le sens de ce qu'il avait surpris, ces derniers mois, lors de ses incursions involontaires dans les pensées des deux membres les plus récents de la famille Cullen. Car, après une courte pause (et avec une appréhension indiquant clairement qu'il craignait de se montrer trop indiscret), il ajouta:

- Tu aimes Alice, n'est-ce pas ?

- Bien sûr, que je l'aime ! répondit immédiatement Jasper, choqué que cette évidence puisse être remise en question. Tu ne le vois pas quand je pense à elle ? Elle est tout pour moi. Et, comme elle le dit, elle et moi étions destinés l'un à l'autre.

Il n'avait aucun doute à ce sujet. Comment l'aurait-il pu, sachant qu'elle l'aimait déjà avant même de le rencontrer et que le simple fait de tendre la main vers lui avait suffi à dissiper l'état de quasi-dépression dans lequel il vivait depuis bien trop longtemps ? C'était une chose que Peter n'avait jamais été capable de faire, malgré les liens tissés au cours des longues années de guerre. Et pourtant, avant l'arrivée de Charlotte, leurs relations avaient assez souvent débordé du cadre de la plus stricte amitié.

- C'est ce que je me demandais, commenta Edward, rappelant à Jasper qu'il n'aurait pas dû s'attarder sur ce genre de souvenirs.

Car c'était indubitablement aux pensées, et non aux mots, qu'Edward répondait ainsi. Ce qu'il s'était demandé devait être quelque chose comme "Est-ce normal pour toi, d'être attiré par un garçon ?" ou "Comment peux-tu aimer Alice et penser à moi de cette façon en même temps ?" – une question qu'il considérait comme trop indiscrète pour être posée directement. Même si, au fond, se contenter de le laisser deviner ne changeait pas grand-chose.

- J'aime Alice, vraiment, répéta Jasper, pas tout à fait sûr qu'Edward en soit bien persuadé.

"Mais je ne peux pas m'empêcher de te vouloir quand même."

Avant qu'il ait eu le temps de s'apercevoir que souhaiter pouvoir le dire suffisait pour qu'Edward l'entende, la phrase s'était formée dans l'esprit de Jasper, qui pesta intérieurement contre l'impossibilité de garder ce genre de réflexions pour lui.

- Désolé, souffla-t-il encore.

Cette fois, pourtant, le ton égal de la voix d'Edward s'accordait à l'humeur que Jasper percevait.

- Je le savais, de toute façon. Tu n'arrêtes pas de me regarder et, même quand tu essayes de t'empêcher d'avoir des pensées déplacées, tu n'y arrives pas très bien... surtout pas tout à l'heure.

- Tu n'es pas fâché, constata Jasper avec un froncement de sourcil perplexe. Ni moitié aussi choqué que ce à quoi je me serais attendu. En fait, on dirait que ça ne te dérange pas.

Edward détourna les yeux mais confirma qu'il ne reprochait rien à Jasper et qu'il ne pouvait même pas être très choqué, considérant qu'il avait parfois vu pire dans l'esprit de certains humains.

- Je suis seulement...

Il s'interrompit, apparemment incapable d'expliquer ce qu'il ressentait. Alors Jasper l'aida.

- Perturbé. Intrigué... et je le suis aussi, maintenant. Et puis très incertain. Partagé. Pas étonnant que tu me fascines: tes sentiments sont si complexes qu'ils demandent plus d'attention de ma part que ceux de n'importe qui d'autre. Mais... qu'y a-t-il ?

L'inconfort avait fini par prendre le dessus sur tout le reste, et Jasper se demandait ce qu'il avait dit (ou pensé) pour causer ce brusque changement.

- Ce n'est pas toi, le rassura Edward sans attendre qu'il formule la question. Seulement ton pouvoir. C'est assez... effrayant de penser que tu peux capter mes émotions même quand je n'en suis pas tout à fait conscient. Et peut-être les comprendre mieux que moi, qui plus est.

- Que dirais-tu de quelqu'un qui peut savoir ce que tu penses comme si tu prononçais tout à voix haute, alors ? répliqua Jasper, sachant qu'Edward ne pouvait se méprendre et l'imaginer agacé de l'entendre se plaindre d'un pouvoir somme toute moins dérangeant que le sien (finalement, être un livre ouvert pour son interlocuteur avait tout de même un avantage).

- Je détesterais cela, admit Edward.

- Je déteste cela, déclara alors Jasper.

Il l'avait déjà dit à Alice, mais à personne d'autre. Même si, bien sûr...

- Je sais.

L'incomparable sourire d'Edward, accompagné d'une vague d'amusement qui chassa d'un seul coup toute trace de malaise, attira l'attention de Jasper sur les lèvres, trop tentantes, qu'il avait continué à éviter de regarder.

- Alice saurait.

Jasper ne demanda pas quoi et Edward ne dit rien de plus. C'était inutile. Il aurait été stupide de prétendre ignorer qu'ils savaient parfaitement tous les deux ce que Jasper mourait d'envie de faire. Mais, cette fois, il ne s'excusa pas. Il se contenta de garder les yeux fixés sur Edward, s'attendant à tout moment à sentir grandir le léger embarras qui répondait au sien.

Scrutant le regard doré ("Vert", répondit Edward à la question muette), Jasper s'approcha sans vraiment s'en rendre compte, et c'est alors qu'il perçut enfin quelque chose qui le stupéfia. Un sentiment ténu mais désormais grandissant que d'autres avaient, jusque là, toujours repoussé dans l'ombre. Et s'il l'interprétait correctement...

- Tu veux que je le fasse ?

- Non ! se défendit automatiquement Edward.

Mais Jasper savait que c'était faux.

- Si, tu le veux, dit-il, désormais certain d'avoir dénoué les entrelacs compliqués que constituaient les émotions de son frère adoptif. Tu préfèrerais ne pas le vouloir, à cause d'Alice, et tu es perturbé parce que ce n'est pas quelque chose dont tu as l'habitude, mais tu veux réellement que...

Valait-il la peine d'ajouter quoi que ce soit ? La distance, entre eux, était si courte que même un humain aurait pu la franchir en une fraction de seconde.

Edward ne recula pas. En fait, il ne bougea pas du tout. Puis, après un bref instant d'hésitation, il s'autorisa à mettre sa raison de côté pour répondre au baiser de Jasper comme si lui aussi en avait rêvé depuis le jour de leur rencontre. Ce qui n'aurait pas été tellement étonnant. Des décennies de solitude, et puis cet étranger qui, sans le vouloir, s'était mis à lui imposer des images trop intimes... Des images qui les impliquaient tous les deux.

- Apparemment, je ne peux pas te mentir non plus, remarqua Edward quand ils s'éloignèrent enfin l'un de l'autre suffisamment longtemps pour lui permettre de reprendre ses esprits.

- Pas à propos de tes sentiments, en tout cas, répondit Jasper avec un sourire. Mais je suis content de savoir que je suis capable de te rendre heureux, ne serait-ce qu'un instant.

- Tu as un autre moyen – un moyen décent – de rendre les gens heureux, lui rappela Edward.

Et son habituel sourire en coin s'accentua quand il entendit Jasper penser que personne ne pourrait résister à l'embrasser en le voyant ainsi.

Un tout petit baiser, rapide et doux, illustra à la fois cette pensée et les paroles qui suivirent.

- Je préfère ce moyen-ci... Au moins, il est authentique. Toi, tu préfères que les gens te disent la vérité volontairement plutôt que de t'obliger à la lire dans leur tête, non ?

- Bon argument. Mais quand même...

La culpabilité suffit à Jasper pour deviner l'objection qu'Edward hésitait à émettre.

- Alice ?

Bien sûr, Jasper se sentait coupable aussi. Une personne aussi merveilleuse qu'Alice aurait mérité la forme la plus parfaite d'adoration inconditionnelle. Mais quelque chose lui disait qu'elle ne serait pas aussi blessée par son écart de conduite que tout autre fille l'aurait été à sa place...

~ * ~

Surprise. Léger agacement – jalousie ? – mêlé à une espèce d'intérêt vaguement honteux. Confusion. Recherche fébrile. Puis apaisement et confiance retrouvée.

- Jazz ? Tu n'as pas vraiment envie de venir faire du shopping avec moi, n'est-ce pas ?

Jasper leva les yeux de son livre, incertain de la manière dont il convenait de répondre à la question d'Alice. En fait, il voulait seulement éviter de rester à la maison sans elle, mais il ne pouvait pas lui dire ça – elle demanderait pourquoi.

- C'est ce que tu viens de voir ? demanda-t-il.

La réaction émotionnelle ne collait pas, pourtant.

- Pas exactement... Mais peu importe. Esme va proposer de m'accompagner et je pensais à accepter pour t'épargner la peine de m'escorter dans une douzaine de boutiques. Je sais que ça ne te plaît pas.

Et l'emmener dans ces lieux remplis d'êtres humains serait imprudent, de toute façon. Elle ne le dit pas, mais il était certain qu'elle le pensait. Personne n'aurait besoin du pouvoir d'Edward pour savoir ça.

- D'accord, vas-y avec Esme, alors, répondit-il simplement.

Elle hocha la tête, mais il y avait quelque chose d'étrange dans le regard qu'elle fixait sur lui. Et il la sentait indécise.

- Je serai vite rentrée, promit-elle. Enfin, pas si vite que ça mais, tu vois... pas trop tard. Et...

Elle hésita, toujours clairement incertaine de devoir exprimer sa pensée.

- Je t'aime, conclut-elle finalement avant quitter la pièce, toujours troublée mais résolue, laissant Jasper s'interroger sur la nature de sa vision et les raisons qui l'empêchaient de lui en parler.


~ * ~

- Tu crois vraiment qu'elle serait partie ? s'étonna Edward, commentant le souvenir de Jasper et la nouvelle interprétation qui l'accompagnait.

- Eh bien... J'ai un peu de mal à le croire aussi, mais... Réfléchis. Pourquoi les gens sont-ils jaloux, en général ?

Bien entendu, Jasper fournit involontairement la réponse à Edward au moment même où il terminait sa question.

- Oh ! Oui, forcément, elle sait que tu ne la quitteras pas, approuva Edward comme si Jasper avait réellement prononcé les mots "Parce qu'ils ont peur de perdre la personne qu'ils aiment".

- Je ne l'aimerais même pas moins pour autant, affirma Jasper sans la moindre parcelle de doute.

Et ce ne fut pas entièrement contre sa volonté qu'il ajouta, de cette manière informulée qui ne faisait de différence que pour lui, "même si je t'aime aussi".

- Tu quoi ? articula Edward dans une énorme vague d'ahurissement.

- Ce n'est pas exactement le même genre d'amour, expliqua assez maladroitement Jasper. (La surprise d'Edward ne montrait aucun signe de dérive vers l'effroi, mais le sujet restait délicat.) C'est assez proche de ce qu'il y avait entre Peter et moi, même si je te connais moins parce que j'ai toujours évité de rester seul avec toi.

Une attirance émotionnelle qui dévie vers l'attirance physique et, de ce fait, rend le mot "amitié" inadéquat...

Jasper laissa ces précisions imprononcées, puis reprit à voix haute:

- Il va sans dire que je ne peux pas non plus te considérer comme un frère – et d'ailleurs tu serais plutôt mon beau-frère, puisque c'est Alice qui a pris le même nom que toi.

La culpabilité ressurgit, d'un côté comme de l'autre, à la mention du prénom.

- Elle n'aurait pas voulu devenir ma soeur, si elle avait su que son mari me regarderait de cette façon, soupira Edward d'un ton plein de regrets.

Mais Jasper devinait qu'il n'arrivait pas à regretter complètement de ne pas l'avoir repoussé. Il parvenait de mieux en mieux à déchiffrer les contradictions apparentes de l'énigme Edward Cullen ("Masen", souffla l'intéressé quand une nouvelle question traversa l'esprit de Jasper). Bientôt, il le connaîtrait parfaitement.

- Et tu cesseras de t'intéresser à moi ?

Tout autre que Jasper aurait pu croire qu'Edward espérait une réponse positive. Mais lui n'était pas dupe. Il y avait de l'inquiétude sous ses mots-là.

- Non, je ne crois pas, répondit-il sans préciser pourquoi, puisqu'aucune de ses raisons ne pouvait échapper au don télépathique qui, justement, était inclus dans la liste.

Il l'avait détesté, et maintenant il s'apercevait que, tout en continuant de souhaiter pouvoir le bloquer de temps de temps, il l'appréciait de plus en plus. Parce que, parfois, il est tellement plus facile de penser que de parler...

- Te laisser deviner en te basant sur ce que tu sais que je ressens, c'est plus facile aussi, avoua Edward. Et tu sais, pour la musique...

C'était l'une des autres choses que Jasper comptait comme source intarissable d'intérêt – voire de fascination - chez Edward.

- Même si tu n'as jamais appris à jouer, tu peux le faire, maintenant. Ce ne sera pas difficile.

Non, bien sûr, ça ne le serait pas. Rien n'est difficile à apprendre pour qui possède la mémoire infaillible des vampires.

- Mais je ne jouerais jamais comme toi. Je pourrais copier tes gestes, mais ça ne suffirait pas.

Edward éclata de rire en comprenant ce qu'il voulait dire.

- Tu prétends que toi, le maître ès émotions, tu serais incapable de toucher les gens ? Ce serait un beau paradoxe !

- Oh, je pourrais... mais en trichant. Et je n'en vois pas l'intérêt. D'ailleurs, t'écouter me suffit. Et n'essaie pas de me faire croire que tu veux que je cesse de t'admirer.

~

Finalement, Jasper avait cédé. Ayant suivi des yeux les doigts d'Edward sur le clavier un peu plus tôt, il pouvait reproduire la mélodie bien qu'il n'eût aucune idée des notes qu'il était en train de jouer.

Edward souriait. Concentré sur le piano, Jasper ne le voyait pas, mais il le sentait.

Une minute plus tard, un double éclat de rire résonna dans la pièce. La musique avait cessé. Abruptement.

- Je n'avais pas pensé à ça, reconnut Jasper, riant toujours. J'ai déjà entendu la suite mais je ne l'ai jamais vue.

Parce que, tout à l'heure, Edward s'était arrêté de jouer au milieu du morceau.

- En tout cas, même sans tricher, tu ne te débrouilles pas si mal...

C'était bien gentil, mais Jasper restait persuadé qu'il ne serait jamais un véritable musicien. Et, d'ailleurs, il ne tenait pas spécialement à en devenir un.

- Est-ce par hasard tu aurais fait ça pour détourner la conversation ? demanda-t-il, repensant tout à coup à ce dont ils parlaient juste avant d'aborder le sujet de la musique.

"Te laisser deviner en te basant sur ce que je ressens..." Et cette inquiétude accompagnant la question "Et tu cesseras de t'intéresser à moi ?"...

- N'exagère pas, protesta Edward. Je ne peux pas...

"Tu ne peux pas m'aimer ?" compléta mentalement Jasper comme Edward hésitait à poursuivre. "Pas même à ma façon ? Il faut pourtant bien que quelque chose t'ait poussé à me rendre ce baiser !"

Oui, décidément, penser était plus facile que parler. Mais les vrais mots avaient tout de même plus de poids.

- Si je voulais, je pourrais faire en sorte que tu sois totalement fou de moi, souligna-t-il, au cas où Edward n'aurait jamais réalisé toutes les possibilités parfois très immorales qu'offrait le pouvoir de manipuler les sentiments des autres. Mais je n'ai rien fait. Sauf t'embrasser. Et tu as aimé ça.

- Oui... Et alors ?

Edward regardait ailleurs. Un point imprécis sur le mur d'en face. Essayait-il d'éviter d'entendre les pensées de Jasper ? Craignait-il qu'il lui demande – volontairement ou non - s'il serait prêt à lui accorder plus qu'un simple baiser ?

- Rien, assura Jasper en faisant de son mieux pour chasser de son esprit cette idée que, peut-être, ils pourraient réellement...

- La compréhension d'Alice doit avoir des limites, le contra Edward avant qu'il aille vraiment trop loin.

- Peut-être. Mais de toute façon, je ne te demande pas...

- Je sais. Mais tu en rêves, et c'est presque pire.

Parce qu'il l'influençait ?

Bien qu'il n'eût pas pu manquer de l'entendre, Edward ignora l'interrogation de Jasper.

- Dis-moi ce que tu veux, le pria-t-il, tournant enfin la tête pour le regarder dans les yeux.

Que répondre ? "Toi ?" C'était bien le cas, mais rien n'était si simple.

- Ce que tu voudras. Ni plus ni moins. Juste aujourd'hui ou...

"Pour toujours" sonnerait trop comme une déclaration d'amour. Ces mots-là étaient pour Alice.

Mais Edward n'avait pas d'Alice, et Jasper savait que la solitude lui pesait.

- D'accord. Juste aujourd'hui... et puis nous verrons bien, conclut Edward avec un léger sourire.

Et, cette fois, ce fut lui qui embrassa Jasper, laissant libre cours au bonheur d'avoir enfin quelqu'un à aimer, quelque soit la manière dont le mot devait être compris.

Ravi de le savoir si heureux, Jasper répondit à cette euphorie contagieuse d'une promesse muette à interpréter comme il voudrait.

"Je ne te laisserai plus jamais te sentir seul."

- - -

Note: La version d'origine (que j'avais d'abord écrite en anglais) faisait environ 2000 mots. J'en ai ajouté 1000 hier soir en essayant d'améliorer la fin, qui ne me plaisait pas beaucoup. La plupart étaient probablement inutiles, mais j'ai tout laissé parce que je ne voulais pas être restée là-dessus jusqu'à 5h du matin pour rien. J'espère que ça ne vous a pas semblé trop long.

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Dernière édition par Cybèle Adam le 27 Oct 2010 14:46, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 16:51 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
Ne t'en fait pas les fic Edward/Jasper ne sont jamais trop longue! :wink:

J'aime beaucoup ta façon de décrire ce qu'ils percoivent l'un de l'autre. Et puis ta fic est "simple" toute douce... elle est "reposante"! :lol:
Et en plus elle est mimi... donc, moi, j'adhère et j'adore!

:bravo:

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 17:38 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
C'est bien ce que je me disais (que ce n'est jamais trop long) mais, comme j'aime souvent ce que d'autres considèrent comme des longueurs inutiles, j'avais un petit doute. (Cela dit, pour aimer Twilight, il faut sans doute aimer les longueurs...)

"Reposante"... Tu veux dire par rapport à toutes les fics de ratings plus élevés ? ;) C'est que je préfère ce style-ci... et que je suis de toute façon incapable d'écrire autre chose. lol

Je suis contente que ça te plaise. Au début, je craignais d'avoir du mal à me débrouiller avec leurs pouvouirs respectifs, mais finalement ça simplifiait plutôt les choses.

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 18:04 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juin 2005 20:02
Messages: 4339
Localisation: dans les bras du doctor
j'ai adorée cette fic elle est vraiment belle


les sentiments son vraiment bien décrit et j'aime le passage sur alice ^^ quand a la logeur plus ne m'aurais surement pas dérangé !

vraiment tu en refait des comme sa quand tu veux


merci merci pour ce moment :bravo: :bravo:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 18:39 
Hors ligne
Administrateur
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Jan 2004 13:57
Messages: 11140
Localisation: ♫ J'ai longtemps cherché un paradis sur Terre... ♫
J'aime beaucoup ! :bravo:

Je trouve que le pouvoir de Jasper est le plus difficile à "décrire" (c'est peut-être pour ça qu'il l'ont totalement "zappé" dans le film d'ailleurs) et tu t'en es très bien sortie ! ^^

Encore :bravo: :bravo:

Cybelia.

_________________
Image
Alex & Romain - photos par Olivier Ciappa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 21:17 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
Merci beaucoup à toutes les deux. :)

Lune... Je suis contente de voir que même les slasheuses incorrigibles (lol) aiment ce passage sur Alice (je tenais à l'inclure, parce que elle aussi, je l'aime beaucoup). Il est possible que j'en écrive plus un jour (une autre scène avec Alice, peut-être ?).

Cybelia... Décrire le pouvoir de Jasper dans une fic, ça va (contrairement à ce que je craignais, c'était assez facile, en fait) mais pour le film, en effet, ils ont dû se dire que c'était trop difficile. Peut-être dans le prochain film ? (Ou le suivant.)

Merci encore à vous deux. Bisous.

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 22:59 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juin 2005 20:02
Messages: 4339
Localisation: dans les bras du doctor
Citation:
Lune... Je suis contente de voir que même les slasheuses incorrigibles (lol) aiment ce passage sur Alice (je tenais à l'inclure, parce que elle aussi, je l'aime beaucoup). Il est possible que j'en écrive plus un jour (une autre scène avec Alice, peut-être ?).


ah mais la je veux je veux ! je l'adore alice elle est génial ! ! ! c'est mon perso féminin préfére des 4 livre hé non c pas bella bien que je l'adore aussi lol

donc je t'encourage vivement pour une prochaine fic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 23:21 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
OK, on verra ça... J'ai d'autres trucs à écrire, mais je ne pourrai sûrement pas résister à refaire une petite fic Twilight un jour (surtout quand j'aurai revu le film).
Alice est aussi mon personnage féminin préféré, donc je serais ravie d'écrire une autre scène avec elle.

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 07 Mar 2009 23:23 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Juin 2005 20:02
Messages: 4339
Localisation: dans les bras du doctor
:mrgreen: :bravo: :mrgreen: :bravo: :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 08 Mar 2009 18:54 
Hors ligne
Ouh là... ça commence à devenir grave !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Oct 2008 19:24
Messages: 4977
Localisation: quelque part sur scène entre deux actes
J'adore ta fic. Elle m'a donné envie d'écrire sur Twilight ^^ Je la trouve sublime et j'aime beaucoup comment tu utilises les pouvoirs des personnages.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 08 Mar 2009 20:57 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
Merci ! ^___^
Utiliser les pouvoirs des personnages pour ça, je crois que j'y pensais déjà pendant que j'étais en train lire les livres. C'était trop tentant. lol

Oui, oui, écris sur Twilight aussi !

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 09 Mar 2009 18:51 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Fév 2007 13:39
Messages: 469
Localisation: Dans les bras d'un ange
si tu ne fais pas un lemon, je viens chez toi et je te tue U_U


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 09 Mar 2009 19:45 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
Hé, mais non ! Je ne suis absolument pas capable d'écrire ce genre de truc.

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 10 Mar 2009 17:13 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 23 Fév 2007 13:39
Messages: 469
Localisation: Dans les bras d'un ange
bon bah j'arrive!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: "Indéniable attirance", Jasper/Edward (Twilight), G
MessagePosté: 10 Mar 2009 18:05 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 07 Sep 2006 21:07
Messages: 463
Localisation: Belgique
Tu ne sais même pas où j'habite ! ;)

Sérieusement, je ne sais pas écrire plus que du PG-13. Par contre, si quelqu'un veut le faire à ma place...

_________________
Image Image Image

~ French Slashers ~
(communauté Live Journal pour fans de slash francophones ou francophiles)


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com