Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news actuellement

Nous sommes le 21 Nov 2018 01:31

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 27 Juin 2008 17:25 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Mai 2008 18:18
Messages: 217
bon bah j'adore j'adore et si je l'ai pas déjà dit j'adore ! :suite:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 27 Juin 2008 22:13 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
:reviews: je suis vrament trop happy quand je lis vos messages! merci encore!! alors pour vous remercié.... voici... la suite!!!! bonne appetit!!


Le roi entra silencieusement dans la chambre d'Héphaistion. Cela faisait plusieurs jours que celui-ci avait été victime de l'empoisonnement, et, bien que le roi craignis beaucoup pour sa vie, il commençais à reprendre des couleurs...En entendant la porte s'ouvrir, le jeune général leva la tête vers son roi et plongea ses yeux dans ceux du souverain... Il y lu tant d'amour et de regrets de l'avoir dérangé, qu'il ne pu s'empêcher de lui sourire plus que tendrement...Le roi s'approcha de son amour et lui caressa doucement le visage, essayant de ne pas le blesser... Le poison avait des effets étranges: Héphaistion s'était tortillé de douleur plusieurs jours d'affilés ( pendant lesquels Alexandre cru qu'il allait mourrir de voir son amant aussi mal...) puis ensuite, il avait laisser des marques rouges sur le corps de celui-ci, et rendait les contacts impossible... Au moindre effleurement sur sa peau endolorie, Héphaistion grimaçais, ou ne pouvais se retenir de gémir de douleur... C'était un véritable suplice, tant pour l'un que pour l'autre. Le roi enleva sa main rapidement, terrifier à l'idée de faire du mal à son homme. dans un effort quasi surhumain, Héphaistion leva le bras et serra ( dans la mesure de ses moyens assez faible...) la main d'Alexandre dans la sienne.
- Arrête.
- Arrête quoi, mon amour...?
- Ca! je ne veux pas de ton affliction (et pas fanfiction! ^^) je ne veux pas de cette souffrance dans ton regard... Ca me fait mal Alexandre... Je me sent assez faible comme ça, sans que tu n'ai à me faire comprendre que tu me trouve vulnérable! S'il te plait, prend ma main et serre la! J'en peux plus Alexandre! J'en peux plus! J'ai mal!Tellement mal...
Et il s'effondre en pleur, les épaules soulevées par de violents sanglots... Le sang d'Alexandre ne fait qu'un tour: aussitôt, il serre son ami dans ses bras. Malheureusement, il s'appui trop fort sur son amant qui ne peut retenir un cris de douleur. Aussitôt le roi se dégage, une boule d'angoisse et de tristesse dans la gorge. Son amant se tasse sur lui même, sans cessé de pleuré. Le roi est désemparé. Son homme pleur mais il ne peut même pas l'aidé... Il aimerait tellement le prendre dans ses bras, le serré fort, lui dire que tout ce passera bien, qu'il l'aime... Il l'aime. Plus que tout. Plus que lui même, plus que sa vie. Il mourrait pour lui, s'il le fallait! Il aimerait tellement l'embrassé... Sentir son corps contre le siens... Revoir son sourire, son magnifique sourire, celui là même qui éclairait jadis ses journées! Le roi sent les larmes lui picoter les yeux... Il aimerait prendre la place de son amant, pouvoir le soulagé de la douleur, autant physique que morale!
Héphaistion est un général. De plus c'est un homme dynamique et plein de joie de vivre. Il ne supporte plus son immobilité, sa maladie inconnue, sa faiblesse... Il se sent come un poids mort pour Alexandre. De plus il lui fait autant de mal qu'il en éprouve, même inconsciemment. C'est tellement dur!
Alexandre lance un regard plein de chagrin à son amant... Où est passé la lueur de joie, de gaieté (et pas gayté...) de vitalité, qui ornait si bien la prunelle bleu de son tendre amour? Qui dansait autrefois si allègrement dans ses pupilles, leur donnant un aspect fier et sauvage? Qui aurait pu soumettre le monde au moindre de ses caprices?



ben pour le savoir mes cher lecteurs, faudra attendre le prochain chapitre!!
* nan, arreté de taper, mes neuronne ne se connecte plus!*
bon c'est pas tout a fait ce que j'avais decris dans le ésumé... excusez moi... :oops: j'espère que ca vous plait quand meme!
je sais j'ai fait cour ce soir... vous aurez plus long la prochaine fois, promis!
bisoussss!!
Soleil ( en mode Shanimal)

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 28 Juin 2008 10:46 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2007 16:15
Messages: 127
Localisation: au pays des mums ^^!!avec esteban^^
c'est tropp tristee!! :cry: mais trop beau :wouah: :wouah:

_________________
l'esprit slash est-il héréditaire??!!

"si adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire!" oscar wilde


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 28 Juin 2008 14:56 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2007 13:58
Messages: 350
C'est pas mal comme histoire... J'ai hâte de lire la suite pour savoir qui a empoisonné Héphaistion et pour quel motif et surtout s'il va mourir ou non.
Enfin, un seul point négatif, les fautes d'orthographes et de conjugaison... C'est vraiment dommage, car ça casse le charme de ton histoire... Bon d'accord, je suis également très nulle en grammaire, orthographe, conjugaison et la plupart du temps, les fautes je ne les vois même pas mais là...
Mis à part ce détail, ton histoire est agréable à lire et le style est bon... Donc :suite:

_________________
L'Homme ne peut pas toucher les nuages, mais il a des jambes pour les rattraper.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 28 Juin 2008 18:42 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2006 13:38
Messages: 2302
Localisation: Entre rêve et réalitée
J'aime toujours cette petite histoire, me tarde de lire la suite pour voir où ça va nous mener tous ça...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 10 Juil 2008 16:46 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
vous savez quoi? et ben v'la la suite! si, si c'est vrai! aller bonne lecture!



Après un long moment, le jeune général fini tout de même par s'endormir. Le roi se sentait vide. il n'avait même pas pu prendre son amant dans ses bras... Il lui manquait. Cruellement. Il aurait tout donner pour le revoir sourire ne serais ce qu'une fois!
Soudain, la porte s'ouvre, Cassandre apparait.
-Alexandre! Je... Je crois que je l'ai...!
-Que tu as quoi Cassandre? Et ne parles pas si fort! Si tu réveille Héphaistion, je te jure que même l'enfer sera pour toi joie et repos!
Le roi se calme alors en voyant son ami déglutir péniblement...
-Excuse moi... Je suis à bout... Mais parle, qu'a tu trouvé?
-Le... Les empoisoneurs...
Aussitot, le roi bondit sur ses pieds, et la rage apparait dans ses prunelles, assombrissant plus encore son regard... Il ne prononce qu'un mot. Pourtant, jamais Cassandre n'a autant tremblé:
-Qui...?
Doit il ou ne doit il pas répondre à son roi? Au vu de qui est impliqué, Cassandre préférerai ne pas donner suite aux demandes de son roi... Pourtant, lorsqu'il voit son souverain s'avancer vers lui avec un air plus que menacent, ses doutes s'enfuient en courant et la vérité tombe, ahurissante:
-Ton... Ton père...
Le silence ce fait. Son père. Jamais il ne l'aurais ne serait ce que soupçonné! Alexandre ouvre les yeux en grand, reprend son souffle et demande, avec une voix un peu plus aîgue qu'il ne le voudrait...:
-Te rend tu compte des conséquences de ton accusation, Cassandre? C'est l'ancien roi, ce qui veut dire MON père que tu accuse ainsi! Si jamais ton accusation est démentie, tu risque ta vie...
-Je connais les risques, Alexandre. Mais je connais aussi la vérité, depuis peu, et je compte bien la faire éclatée, ne serais ce que pour Héphaistion, qui gît dans un lit par la faute de ton père!
Le général hausse le ton et Héphaistion commence à s'agité... Le roi prend alors son ami par un bras et l'emmène un peu à l'écart...
- Explique toi. Comment en vient tu à penser que mon père est coupable?
Le plus vieux ( c'est Cassandre pour ceux qui se le demanderais=) ou au moins dans ma fic...) rougit alors violement et bredouille:
- Eh bien... Tu as bien dit que vous aviez échangé vos verres...?
Après cette phrase, Cassandre n'est plus le seul à piqué un far...
- Oui, mais je ne vois pas très bien le rapport avec mon père...
- Je... Je pense que ce n'était pas Héphaistion, la cible de cette tentative d'assassinat...
Oh! La bouche du roi forme un "o" parfait... Si ce n'était pas Héphaistion la victime désignée, cela voulait dire que c'était...Lui.
- Je... Non! C'est impossible! Il est mon père!
- Avec tout le respect que je te doit Alexandre, malgré les liens du sang qui vous unisse, jamais ton père ne t'a aimé comme il aurait du! Je ne pense pas qu'il ait eut énormément de mal à prendre cette décision...
- Mais... Pourquoi vouloir me tué?
- Ta mère avait raison... Jamais il n'a voulu te donner le trone! Il te l'a cédé grâce à un savant chantage de ta mère... Je suis désolé de tout te dire ainsi mon roi, mais si tu veux comprendre, il faut que tu saches tout!
- Je... Je comprends... Continu!
- Tu n'es pas sans savoir que la nouvelle femme de ton père a mit au monde un garçon. Lequel a cinq ans depuis peu...
Un peu qu'il s'en souvenait! Le palais avait été en fête pendant des jours et son père, saoul comme une vache, avait cogner sur Héphaistion qui, à cause du rang de son agresseur, n'avait pas pu riposté... A ce souvenir, le sang bat furieusement au tempes de roi...
- Epargne moi ce genre de détail navrant je te prie! Vient en au faits!
Cassandre acquisce:
- Donc, je pense qu'il avait l'intention de te tuer afin de reprendre le pouvoir le temps que son fils grandisse, puis il l'y aurait installer à sa place à sa majorité...
Le silence retomble. Mais pas la tension. Elle est palpable... Soudain, une petite voix provenant du lit du malade s'élève dans la pièce
- J'ai comme l'impression, Alexandre, que tu vas faire une grosse bétise... Alors avant de te laisser faire ça, je tient a te prévenir: si jamais tu tente quoi que ce soit qui puisse te nuire par la suite, je me laisse mourrir. Je n'aime pas le chantage mon roi, mais si il n'y a que ça pour t'empêcher de sombrer, alors j'en userais avec joie! Ce soir, quand tu te retrouvera de nouveau face à ton père, tu fera comme si tu ne savais rien, c'est d'accord? Lorsque je serai guérri, on envisagera de tenté quelque chose... Mais pas avant. Tu m'a bien compris Alexandre?
Aussitot, le roi se jette sur le lit et effleure doucement le lèvres de son homme avant de répliqué, mi agacé, mi soulagé:
- Général Héphaistion! Depuis quand te permet tu de donner des ordres a ton souverain?
Puis soudain il sourie et reprend, plus intimement:
- Je suis content que tu soit réveillé mon amour...
C'est à ce moment là qu'ils se souvienne de la présence de Cassandre... Un peu tard...
Mais après tout, peu leur importe! Il s'en doutait déjà non?
- Puisque c'est ce que tu veux Héphaistion, je respecterai tes consignes... Mais... Tu me parle de mort mon amour... Sait tu que je ne suis rien sans toi? Si tu meurt, mon ange, tu me tue en meme temps. Pourquoi parles tu de te laisser mourrir? Sent tu la mort près de toi? La sent tu t'appelé ou te toucher...?
Inconsciemment, il craint la réponse du général...
- Parfois...Oui. Je la sent venir mais je lutte! je ne veux pas partir! J'ai peur pour toi, quand je ne serais plus là... Je me batterais jusqu'au bout mon roi... Je ne te laisserais pas. Je guerrirai... Je te demande juste de patienté le temps que je me refasse quelque peu...
- Je t'attendrais ma vie durant s'il le fallait! Je t'aime tellement mon ange!


donc voila! c'était la partie 3! vous en pensez quoi? c'est un peu plus long que le dernier chapitre en tout cas... :D merci encore pour toute vos reviews sur les deux autres chapitres! bisousss!

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 10 Juil 2008 20:36 
Hors ligne
Dieu du slash ! Prosternez-vous !
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Mai 2006 18:50
Messages: 14711
Localisation: Toulouse
Heureusement Hépha se réveille ! C'est cool ! :D

_________________
Image Image
Image Image
Co-fondatrice de l'Alliance des Sadiques
La torture des pouffes c'est bien, celle des doudous c'est encore meilleur !

ALEPICFICS, forum uniquement consacré aux picfics


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 10 Juil 2008 20:56 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Juil 2007 13:58
Messages: 350
Oui heureusement qu'Héphaïstion se réveille à ce moment, sinon Alexandre aurait fait une grosse bétise... Je me demande ce que tu nous prépares comme suite et comme vengence... Car oui, Hépha va se réveiller, j'en suis sûre !
Bon courage pour la suite !

_________________
L'Homme ne peut pas toucher les nuages, mais il a des jambes pour les rattraper.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 10 Juil 2008 21:30 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
:reviews: bah dit donc, vous etes rapides! :D en tout cas merci beaucoup pour vos review!
MAPI: une question me turlupine depuis quelque temps... ça n'a rien a voir avec le sujet mais... ton pseudo, ce serai pas Marie en grec? (nan je suis pas taré, vous en faite pas... :oops: )
Bisschop: merci! mais... qui te dit que le bel ange d'Alexandre va de nouveau parcourrir le monde...? :twisted: lol!
j'ai presque envie de mettre la suite tout de suite! mais... je vais peu etre attendre... on verra celon mon humeur de ce soir... =)

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 11 Juil 2008 13:51 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?

Inscription: 27 Fév 2008 21:50
Messages: 144
J'ai beaucoup aimé ! :bravo:
Le père d'Alexandre faire ça à son fils, c'est pas cool !!! Mais ça ne m'étonne pas tu vois ! J'espère qu'Héphaïstion va s'en remettre vite !!! :mrgreen:

Pour ta fic tu devrais sauter des lignes, ça faciliterait la lecture. :wink:

:suite:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 11 Juil 2008 15:45 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
AH!!! x-30-to-mars-x!!! merci pour ton com'!!! je l'attendais avec impatience!! lol!
ouai t'a pitetre raison pour sauter des lignes... :D j'vais voir ce que je peut faire! merci pour les reviews en tout cas et a bientot pour la suite!

Soleil ( bon, finalement, avec ou sans rayons?)

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 13 Juil 2008 13:22 
Hors ligne
Mais euh... kesk'ils font ces deux-là ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Mar 2007 16:15
Messages: 127
Localisation: au pays des mums ^^!!avec esteban^^
tiens un ptit comm de moi aussi :D :D j'pouvais pas ne pas t'en laisser!!

faudrait que tu prenne une béta^^!!!

_________________
l'esprit slash est-il héréditaire??!!

"si adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire!" oscar wilde


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 14 Juil 2008 19:05 
Hors ligne
Pas encore atteint(e)... mais presque
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Oct 2006 13:38
Messages: 2302
Localisation: Entre rêve et réalitée
A mon tour de laisser mon com'. J'adore cette histoire je la trouve très bien, mais il me tarde la suite pour voir ce que tu vas faire de ce pauvre Hépahïstion parce que je m'inquiète là... :twisted:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 25 Juil 2008 01:08 
Hors ligne
Slash ou non, telle est la question...
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Juin 2008 22:00
Messages: 863
Localisation: Irlande
bon les miss, je suis à bloc pour la suite!! alors...ben... voila la suite!!! merci pour vos reviews à toutes et à tous! (si peu nombreux soyez vous...) et merci pour vos encouragements!!

POV:Alexandre ( faut jamais perdre les bonnes abitudes... :lol: )

- Alexandre? Je te parles!
- Pardon? excuse moi, tu me disais mon ange...?
Héphaistion soupire et lève les yeux au ciel:
- Encore dans la lune... Mais à quoi pense tu dont enfin?
A quoi je pense mon ange? Je pense à toi. Constament. Tu m'obsède! Tu as tellement...Changé. je t'aime tellement! mon dieu, j'en ait presque peur! Que c'est il passé? Tu as guerit, certes. De toute façon si tu ne t'était pas remit, je ne serai plus là pour le dire. Tu as guerit mais tant changé! Je crois que cette expérience t'as refermé sur toi même, t'as isolé... Tu m'aime toujours, je le sait, je le voit. Dans tes yeux, tes sourires, tes regards... Mais un changement s'est opéré. Je ne saurai dire lequel.
- Je pensais à toi... Je t'aime.
Le regard de mon amour se radoucie et il me répond, tendrement
- Moi aussi je t'aime Alexandre.
Je me sent fondre d'amour pour lui... Ces simples paroles, venant de lui, ont un effet dévastateur sur moi!
Il prend une grappe de raisin dans la corbeille de fruits que je viens de lui apporté et happe un grain entre ses lèvres, avant de l'engloutir...J'aimerai bien être un grain de raisin...
Je me demande ce que serai ma vie sans lui...en fait, il n'y en aurai pas eu. J'aurai respcté notre serment et serai mort à sa suite. Je ne suis rien sans lui. Il est ma vie! Je l'aime tant! Je me souviens de ma douleur lorsque j'ai cru l'avoir perdu...Plus jamais ça! je tuerai Zeus lui même pour sauver mon Amour! quand je pense qu'il a faillit mourrir de la main de mon père...Une bouffée de rage m'étreint le coeur: Il paiera pour tout le mal qu'il nous a fait! Héphaistion me l'a promis! Je remercie intèrieurement Cassandre de nous avoir dévoilé qui était le cerveau du complot...je vais pouvoir agir en conséquence, et avec l'aide de mon ange nous lui ferons payé chèrement sa trahison!
- Pourquoi ce regard..?
Je sursaute légèrement: Mon Amour me regard l'air et inquiet, et interrogatif.
- Pour rien mon ange...n'y pense plus.
- Alexandre. Pas à moi. Tu peut mentir à la terre entière si tel est ton désir mais pas à moi. Je vois dans tes yeux une douleur, et je lis dans ton coeur de la haine... Que ce passe t'il?
Je lui sourie tendrement: il est vrai que je ne peut rien lui cacher...
- Je pensais à mon père...et à tout ce qui en découle...
- Oh...
- Je t'aime Héphaistion! Et je n'en peut plus de le voir vivre tandis que tu es toujours aussi faible! Ta convalescence me brise le coeur, et le voir sourire m'achève! Il faut agir! Je n'en peut plus! Je suis à bout!
Je reprend difficilement mon souffle. Mon ange me regarde, des larmes dans les yeux, sans bouger... je pose ma main sur sa joue et la caresse doucement, puis je poursuit d'une voix plus douce:
- Le médecin m'a dit que tu allais mieux...Il pense que d'ici trois semaines, tu seras de nouveau sur pieds. Mais... Tu me semble si faible mon Amour... Tu es si pâle! Tu semble si vulnérable... J'ai tellement peur de te perdre!
Je le serre dans mes bras. Il répond à ma pression et s'accroche à moi, puis il me répond, un sanglot naissant dans la gorge:
- Tu me dis que tu m'aime Amour... Alors pourquoi songe tu à me quitter au moment où j'ai le plus besoin de toi? La vengeance peu attendre, ton père ne s'envolera pas... Je t'en prie reste avec moi! Si tu t'engage contre ton père, jamais tu ne trouvera du temps pour moi...je suis égoîste, peu être, mais j'ai besoin de toi...
Ais-je vraiment pensé à me séparé de lui? Suis-je fou? Les rares heures que je passe loin de lui me sont déjà insupportable!
Je le serre encore plus fort tout en lui répondant:
- Pardonne moi mon ange... Je reste avec toi, ne t'en fait pas... Je ne partirai pas. J'ai autant besoin de toi que tu semble avoir besoin de moi!
Nous restons un moment enlacé puis il me lâche lentement et me lance un sourire timide. J'y répond avec joie et le regarde se pencher dans sa corbeille à fruits...le raisin a eu tôt fait de disparaitre dans sa bouche... La fraicheur des fruits semble lui faire du bien. J'aime ce qui fait du bien à mon Amour, alors j'aime les fruits.
Je reprend sur une note malheursement moins joyeuse...:
- Tu sais... Tu voulais à tous pris m'accompagné au banquet de demain soir... Mais... J'en ai parlé au médecin et... il pense que ce n'est pas raisonnable. Tu ne pourras pas venir.
Il suspend son geste et tourne la tête vers moi, pret à mordre: je le devance:
- Mais avant que tu laisse libre cour à ta colère, je tient à te dire que je suis de son avis...: Je t'ai observé mon Amour, et tu n'est pas capable de tenir sur tes jambes... Tu as beaucoup de mal à t'alimenté et la fatigue creuse tes traits... Ce ne sont pas des reproches mon tendre Héphaistion... Juste des constatations... Je préfère que tu reste en ta chambre à te reposé... de toute façon, tu ne pourrai pas te levé pour nous rejoindre...

Je le vois ouvrir la bouche puis la refermé, ne sachant pas mettre de mots sur ce qu'il voudrai me faire comprendre... Alors, à défaut de s'exprimé, ce fou décide de me montrer...
Il me lance un regard plein de défis et pose ses pieds au sol. Puis, maladroitemet, il se redresse et vacille. Je me précipite à lui et lui prend un bras. Il se laisse faire gentiment puis s'hasarde à faire un pas. Puis un autre. Et encore un, jusqu'à arriver sur le balcon... J'aurai dû me douter que c'est ici qu'il se rendrai en premier: Le vent sur son visage lui manque, la chaleur du soleil sur sa peau lui manque. L'esprit de libérté venant de l'infinie du dehors lui manque. Il a toujours aimé être dehors... Je me souviens de certains matins où je me réveillais seul après un nuit d'amour, parce qu'il avait voulut voir le soleil se levé...

Il ferme les yeux et soupire de bien être: un rayon de soleil baigne son visage de lumière et lui apporte chaleur et sérénité. Je me rend alors réelement compte d'à quel point il est pâle... son corps , dévoilé parfois à certain endroit, et toujours plus ou moins couleur miel mais son visage est blême...
Je décide alors que c'est assez pour aujourd'hui. Il n'aurai même pas dû se levé! le médecin lui avait bien précisé de ne pas faire d'efforts physiques! je marmonne entre mes dents:
- Maudite tête de mule!
Il fait semblant de ne pas m'avoir entendu mais ne résiste pas lorsque je le ramènne plus ou moins gentiment à l'interieur... On ne resiste pas face à un roi en colère.

Je l'aide à s'installé sur le lit puis je m'assois sur la chaise à coté de son lit, celle que je viens de quitter...
A vrai dire, je suis plutôt fier de lui. Il ne baissera jamais les bras. Mais d'un autre coté, l'inquiètude m'a gagné au moment où ses pieds on touché le sol, pour ne plus me quitté... Alors, une fois que je l'ai installé entre ses couvertures, j'attaque et vide mon sac, d'une voix d'abord calme. Trop calme. Tellement calme qu'Héphaistion en frissonne: l'expression "le calme avant la tempète" prend ici tout son sens...:
- Tu tiens à moi Héphaistion?
Il dégluti péniblement et répond d'une voix qu'il voudrai neutre:
- Oui.
Je respire à fond et me lance:
- Alors c'est que tu es plus malade que je ne le pensais. Tu sais pourtant que le médecin t'a interdit de te levé! Tu sais ce que tu risque en désobéissant! Tu le sais n'est ce pas? Tu risque une rechute! La remonté de la fièvre, de la douleur, de la souffrance! C'est ce que tu veux? Tu sais très bien que si tu souffre, JE souffre! Que si tu pleure,JE pleure! Que si tu meurs, JE meurs! Tu es stupide. Qu'ésperais tu me prouver? Que tu peux marcher? La belle affaire! Où peu être voulais tu te prouver quelque chose? Te prouver quoi? Que tu était digne de moi? Bien sur que tu l'es! avec ou sans titre, avec ou sans mal, avec ou sans jambe, avec ou sans coeur! Tu es le seul et le seras toujours. Mais tu m'a déçu... Je te croyais plus responsable. Te rend tu compte de ce que tu fait parfois? Tu t'expose! Je ne veux pas que tout ceci recommence c'est clair? Je ne supporterai pas d'entendre une seconde fois tes hurlements de douleurs, tes divaguations... Ca fait trop mal! Alors cesse de tenté ta chance mon Amour! tu as vécu une fois... Mais rien ne prouve que tu survivrai à une seconde fois!
Je reprend enfin mon souffle, hors d'haleine. Mon ange ne me regarde pas, blessé. Il n'avait sans doute pas pensé aux possibles conséquences de son geste incencé. Ni au fait que ça pouvais me faire du mal... je reprend, l'achevant:
- Regarde moi.
C'est assez dur, mais il faut qu'il comprenne qu'il ne doit pas jouer avec sa vie! pas tant que je serai en vie!
Il lève la tête vers moi et plonge ses yeux dans les miens. On se fixe quelque secondes, attendant que l'un de nous cède. Il se sent en tors. Sinon, jamais il n'aurai baisser les yeux le premier... il ouvre alors la bouche:
- Excuse moi... Je ne pensais pas aux conséquence que mes actes pouvaient entrainer...
Je te promet de ne plus jamais rien faire qui puisse te déplaire...Si-tu-me-promet-que-je-peut-venir-au-banquet.
Il a dit les derniers mots en vitesse accelérée mais j'ai pû saisir l'essentiel: Non mais il se fout de moi? Je lui passe le savon du siècle, et il trouve encore le moyen de me faire du chantage!
J'éclate de rire sous le regard farnchement étonné de mon amant: il ne devait pas s'attendre à ce que sa demande à peine dissimulée me fasse rire!
- Tu ne manque pas de culot Héphaistion, par Zeus!
Comprenant alors que ma rancune c'est envolée et que je lui accorde d'hors et déjà sa place a mes cotés au banquet de demain, il me sourie malicieusement et me répond, insolemment ( c'est un coté que j'aime chez lui...)
- M'aimerai tu autrement Alexandre? Je suis ce que je suis, et je suis sûr que mon culot te ravis... puisque tu m'aime MOI!

Pff! Il a encore beaucoup de chose à apprendre décidément! je me lève, l'air faussement outragé et sérieux et... je me jette sur le lit pour une séance de chatouillage en règle... qui se termine aussi rapidement qu'elle a commençée, sous les gémissements de douleur de mon tendre Amour...
- Excuse moi...Je...J'avais oublié...
Il me sourie gentiment et réplique:
-Je sais...Ce n'est pas grave...
Il colle alors son dos contre mon torse, se reposant ainsi sur moi, et soupire d'aise. Puis il me demande d'une voix un peu timide mais finalement assurée:
- Je...Je suis fatigué... Excuse moi. Demain il faudra que je marche et que j'affronte ton...ton père. Je... Je voudrai... Dors avec moi. S'il te plait. Tu me manques...

Je reste interdit. D'un coté, Il me manque lui aussi. Plus que tout! Ca fait tellement longtemp... Sa présence, son odeur, son corps... Tout en lui me manque! Mais d'un autre coté, j'ai peur. Peur de lui faire mal, de le blessé. Peur de moi même, et de ce que je pourrai lui faire sitôt que je le tiendrai dans mes bras... Je sais que j'aurai envie de lui. Et je sais aussi que si je tente quoi que ce soit, il ne me repoussera pas, même s'il n'en a pas envie. Parce qu'il "désire ce que je désire" comme il dit souvent... Mais ce n'est pas ce que je souhaite. Pas comme ça. Pas comme ça avec lui. Je ne lui ferais pas cet affront.
Il semble comprendre mon malaise car il déclare un peu gêné mais sans passer par quatre chemins:
- Je connais ces yeux Alexandre...Je sais ce à quoi tu penses... Ne t'en fait pas mon amour: tu ne me feras pas de mal. J'ai confiance en toi. Je sait que tu ne me feras rien...d'inconcidéré. S'il te plait, accepte! J'en ai besoin... J'ai besoin de ta chaleur, de ton amour...
Il a l'air tellement perdu que j'ai abandonné l'idée de le laisser dormir seul ce soir!
Je lui sourie amoureusement et il sait qu'il a, une fois de plus, gagné. Il s'allonge sous les draps et me fait signe de le rejoindre. Je m'exécute aussitôt et m'étend à ses cotés.Il attend mon signal. Je le lui donne: J'ouvre grand les bras et il s'y prcipite. Il pose sa tête sur ma poitrine et sa main gauche sur mon ventre. Sa main droite est sagement replié sous son menton. Il pousse un petit soupir de bien être et je me concentre: Ne pas faire de bêtise, ne pas penser qu'il me suffit de tourner la tête pour apercevoir sa chute de reins... Par Zeus, que c'est dur de résisté aux charmes d'un homme aussi beau et désirable!
Au bout d'un moment, il cesse de bouger et sa respiration se ralentie...Il dort. J'ai beaucoup de mal à ne pas craquer face au merveilleux spéctacle qu'il m'offre: Il est toujours endormi, presque nu, son visage d'ange si calme et l'air paisible, ses cheveux chatouillant doucement mon torse au rythme de sa réspiration...
Je caresse son dos de ma main gauche, distraitement. Ma main droite est perdue dans ses cheveux brun et masse tendrement son cuir chevelu...
Un ronronnement s'élève alors, en provenance du ormeur... Je sourie bêtement à la vision si angélique de mon Amour. Je me penche et pose mes lèvres sur son front, provoquant un petit gémissement de plaisir, puis me calle plus confortablement dans les oreillers et serre mon ange contre moi: Je ne voudrai pas qu'il s'envole sans moi, même si ses ailes sont toujours pliées dans son dos. Je ferme les yeux, bercé par le ronronnement d'Héphaistion, et m'endors paisiblement.
Ce soir, un ange me montre son coin de paradis, havre de paix véritable où l'amour est roi et où il fait bon se perdre...

Alors?
Qu'est ce que vous en pensez?
c'est plus long que les prcédents n'est ce pas? :mrgreen:
bon ok je :arrow: !
bisousss!!

Soleil ( what if I wanted to break...)

_________________
Image

Another Time, Another Place, Boys!

Lille 2010

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: jalousie? Alexandre/Héphaistion PG-13 chapitre 1
MessagePosté: 25 Juil 2008 12:13 
Hors ligne
Le slash, kesako ?

Inscription: 18 Juil 2008 21:24
Messages: 53
Localisation: Angleterre
Super. J'adore. J'ai trop hâte de lire la suite pour savoir si Héphaistion va vraiment aller au banquet et comment ca va se passer avec le père d'Alexandre. Et j'ai hâte de voir comment va se venger Alexandre.

:suite: :suite:


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 64 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com