Forum - Le Monde du Slash

Un espace de discussion pour les adeptes du slash sous toutes ses formes

Attention ! Les personnages utilisés dans nos fanfictions ne nous appartiennent pas, ils sont la propriété de leurs auteurs respectifs. De plus, nous ne connaissons pas les personnages réellement existants et nous n'avons aucune prétention à raconter leur vie privée : c'est de la pure fiction, rien de ceci ne doit être considéré comme vrai ! Enfin, qu'il soit bien clair qu'aucune fanfiction n'est publiée dans un but lucratif, nous n'en tirons aucun profit.


Les dernières news du Monde du Slash !

Pas de news actuellement

Nous sommes le 21 Nov 2018 00:43

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [En cours] Babysitter pour momes spéciaux X-Men/Avengers
MessagePosté: 11 Juil 2015 14:35 
Hors ligne
Le slash, kesako ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2012 18:28
Messages: 81
Hello !
Ca faisait un moment que j'avais envie de faire une fic de ce genre, et comme j'adore croiser X-Men et Avengers, eh bien, Babysitter pour mômes spéciaux est né^^


Pairings : Ironfrost
Cherik
Clintasha

Bonne lecture !


Logan ignorait comment il s’était retrouvé dans cette situation, mais Loki avait plutôt intérêt à se rendre rapidement. Il avait à peine dormi la nuit dernière, hanté par la superposition des deux époques qu’il avait vécues, et il était de très mauvaise humeur. A sa droite, les Avengers se tenaient en position de combat –à l’exception de Thor qui tentait encore de raisonner le super-vilain. A sa gauche, le professeur Xavier semblait parfaitement calme mais ses doigts crispés sur les accoudoirs de son fauteuil trahissaient sa tension alors que les diverses armes métalliques de Magneto venaient s’ajouter au bordel sans nom qui régnait.
-Vous ne pensez pas qu’on devrait appeler les autres X-Men ? grogna-t-il.
-Pas maintenant, Logan.
Il haussa les épaules et ses griffes d’aciers transpercèrent la peau entre ses doigts. Il avait la migraine à force de sentir sa mémoire se modifier. Par ailleurs, il doutait de pouvoir être utile au professeur puisque Magneto pouvait aisément manipuler l’adamentium de ses os. Thor revint près de ses amis, l’air aussi furieux que peiné, et la tension monta d’un cran.
-Va les aider, Logan, dit doucement Charles.
Il secoua la tête. A l’évidence, la bande de super-héros attachait plus d’importance au dieu mégalomane qu’à Magneto, et il devait rester pour protéger le télépathe –tant qu’il le pouvait. Wolverine plissa les yeux pour discerner les actions du manipulateur de métal et constata qu’il se tenait aussi éloigné de Loki que lui-même se tenait éloigné des Avengers. Leurs deux mondes ne pouvaient se mélanger, point. Ils étaient trop différents, et la façon dont les humains les considéraient mettait une trop forte animosité entre eux. Un sort fusa soudain, et il aurait atteint Logan si Steve Rogers n’avait pas eu la présence d’esprit de sauter devant lui et de parer le danger. A priori, le dieu se fichait bien de différencier mutants et super-héros, lui. Magnifique. Encouragé par l’action de son collègue, Magneto fit tournoyer un peu plus les chutes de métal tranchant autour de lui et vola jusqu’à eux. Logan sentit la colère faire place à la lassitude.
-Super, deux psychopathes pour le prix d’un, marmonna Tony Stark.
Thor lui lança un regard furieux, et le professeur se tourna vers lui pour répondre calmement, comme s’il était un élève de son établissement.
-Erik a des idéaux différents des miens, et ne les résout pas de la même manière, mais il est tout à fait saint d’esprit.
-Loki a peut-être dégénéré jusqu’au point de non retour, il n’en reste pas moins mon frère, homme de métal. Surveillez vos paroles.
Super, songea Wolverine. Un jour, il faudrait qu’il demande à Ororo si elle pensait qu’il y avait une raison au fait que deux personnes puissent subir des traumatismes semblables et finir par se ranger au final dans deux camps opposés. Avoir cette discussion avec Jean aurait pu être intéressant, mais il ne parvenait pas à croiser son regard. Elle était morte, une éternité auparavant, et elle avait hanté ses songes jusqu’à le mener à la folie. Pourtant, rien de ceci n’était arrivé. La migraine le tirailla un peu plus.
-Bon, ça suffit. On les stoppe ou on les invite à déjeuner ?
Sa patience était de plus en plus limitée. Il vit le professeur lui lancer un coup d’œil inquiet. Bien sûr. Il savait parfaitement ce à quoi il pensait, il se souvenait d’une partie et avait vécu l’autre à travers ses souvenirs.
-On les stoppe, répondit Captain America avant de commencer à distribuer les ordres.
Logan soupira et se rangea finalement à leurs côtés.

Loki s’allongea pantelant sur le sol jonché de verre brisé et de liquides inconnus. Du sang coulait de ses joues et de sa tempe droite, là où le plâtre provenant du plafond l’avait touché en s’effondrant. Un coup de Stark, sans doute. A moins que ce ne soit l’œuvre du marteau de Thor. Sa vision floue ne lui permettait que de distinguer vaguement les étagères cassées et les flacons colorés. Choisir un laboratoire près d’une casse de voiture pour se retirer n’avait pas été l’une de ses meilleures machinations, d’autant plus qu’à ce qu’il avait compris, un mutant renégat avait choisi les cadavres métalliques des voitures comme abri. Le dieu ferma les yeux un instant, espérant ne pas sombrer dans l’inconscience et regagner un peu de lucidité en même temps que de l’énergie. La rage destructrice qui le consumait avait pris des proportions qu’il n’avait pu imaginer, et encore moins contrôler. Le plafond qui s’était effondré sur lui avait au moins eu le mérite de le faire revenir à la réalité tandis que la douleur brûlait son corps. Il était incapable de bouger et ne disposait d’aucune autre distraction que la réflexion. Le plafond –ou ce qu’il en restait, était blanc. Apaisant. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que la bande d’amis de son frère n’entre dans le laboratoire pour savoir pourquoi il avait arrêté de lancer des sorts, et ne le trouve résigné et défait sur le sol. Il avait été stupide. Sa mort aurait pu lui permettre de repartir de zéro, dans un monde inconnu, sous une autre apparence, ou dans des contrées reculées d’Asgard. Au lieu de ça, il s’était laissé aveugler par le pouvoir et la possibilité de prendre la place d’Odin alors qu’il était faible. Il avait connu la rédemption en sauvant les neuf mondes et s’était arrangé pour commettre un nouveau crime. Il avait gaspillé toutes les chances qui lui avaient été données, depuis que le Père de Toutes Choses l’avait recueilli à Jotunheim. Une larme roula sur sa joue sans qu’il n’essaie de la dissimuler. Il était vaincu. Quelques heures plus tôt, Thor avait essayé de le raisonner, et là encore, il avait eu l’occasion d’accepter de se rendre. A présent, Clint était à terre, et aucun des Avengers ne le laisserait partir sans qu’il ne soit tué –ou emmené dans les geôles d’Asgard. Aucun plan ne pouvait plus le sauver. Et même s’il pouvait penser qu’il n’avait jamais pu être sauvé, qu’Odin avait eu tort d’essayer de l’aimer comme son fils, il devait admettre qu’il était plus le coupable que la victime. Une déflagration retentit, et Loki consentit enfin à se relever. Il n’avait plus rien à perdre, pas même la vie, alors il pouvait toujours tenter une dernière fois de s’enfuir, et de faire abstraction de ses rêves de vengeance, de sa jalousie pour Thor et de sa soif de pouvoir. Le voile rouge de la folie recouvrit de nouveau sa vision lorsqu’il sortit dignement du bâtiment tombant en ruine malgré ses vêtements déchirés, ses plaies, et son être couvert de poussière. Il constata qu’ils s’étaient désintéressés de lui pour se concentrer sur le mutant, qui était à présent accompagnée d’une femme. Loki laissa échapper un hoquet devant sa peau bleue si semblable à celle d’un Jotun, avant de voir ses cheveux flamboyants, indiquant sa nature sans nul doute mutante également. L’amertume de la haine lui brûla la gorge, et il oublia qu’il pouvait aisément s’enfuir sans que personne ne s’en rende compte tout de suite. Clint, à terre, leva les yeux, et attrapa son arc. L’épisode du Tesseract restait gravé dans son esprit. Loki ricana jusqu’à ce qu’une flèche vienne se planter dans son épaule. Il eut envie de hurler de rage et de laisser les larmes affluer lorsqu’il s’aperçut qu’il venait de nouveau d’être un idiot fini. Tout était plus simple lorsqu’il ignorait encore sa vraie nature, lorsque Thor et lui étaient encore loin du trône. Lorsqu’ils étaient enfants. Son esprit malade et désorienté faisait appel à la magie inconsciemment. Elle commença à envelopper ses mains.
-Captain ! hurla Clint, incapable de bouger.
Roger se retourna, mais fut distrait par son inquiétude pour Stark, cloué à terre par le pouvoir du manipulateur de métal. Des enfants. Tout était si simple, alors.
-BANNER !
Et puis Loki perdit le contrôle de lui-même.

Les griffes de Logan effleurèrent la peau de Mystique. Fort heureusement pour lui, Magneto avait trouvé en Stark une bonne cible –et le millionnaire, philanthrope et tout le reste avait été stupide de l’attaquer alors qu’il était l’IronMan. L’homme de fer. Une décharge d’énergie frappa l’environnement et Logan ferma les yeux, aveuglé, toussant sous la poussière, tiraillé par la douleur enflammant son corps et par la migraine qui cognait à présent si fort qu’il crut s’évanouir. Lorsque la sensation insupportable cessa et qu’il put rouvrir les yeux, il resta interloqué, incapable de parler. Il se retourna instinctivement vers l’antre de Loki, pour s’apercevoir que le dieu se trouvait près de Clint Barton, dans le même état que les autres –à ceci près qu’il convulsait. Désormais certain qu’il ne s’agissait pas d’une hallucination, il sentit ses griffes de métal se rétracter et la stupeur faire place au désespoir. Il marcha prudemment près de Loki et de l’agent du SHIELD inconscients avant de les ramener avec les autres, puis il s’assit à terre, entièrement démuni. Il se releva soudainement lorsqu’il les entendit se réveiller, et se retrouva debout, au milieu de dix enfants qui, quelques instants plus tôt, étaient encore des adultes en train de s’entretuer.
-Bon, marmonna-t-il, on se calme.
Il devait commencer par les identifier. Mystique était toujours la même, en dépit de ses traits enfantins et du sourire insouciant qui lui ornait le visage –une expression qu’il n’avait jamais vu chez elle. Natasha, dont les vêtements de cuir avaient laissé place à une robe noire, arborait une expression farouche et observait ses camarades avec méfiance. L’enfant blond, musclé, portant des vêtements d’un autre temps devait être Steve. Assis sur le sol, la lanière de son marteau enroulée autour de son poignet, Thor suçait son pouce, le regard vague. Il avait les cheveux à peine plus courts, mais plus clairs, et rien ne laissait présager qu’il avait été un homme fort et musclé. Banner contemplait calmement ses camarades, un air doux et serein sur le visage malgré le fait qu’un de ses yeux soit dissimulé par une mèche châtain. Avec ébahissement, Logan vit un gamin dont les boucles noires retombaient souplement sur sa nuque se diriger vers Mystique, ses yeux bleus écarquillés par la joie et la curiosité. Il peina à réconcilier l’apparence de Charles Xavier, mais l’enfant s’était laissé glisser du fauteuil roulant, et marchait. Se tenant à l’écart des autres, un petit garçon au visage anguleux et aux yeux gris serrait sa main sur le côté gauche de son pull, et Wolverine le reconnut par élimination comme Magneto. Enfin, Clint pleurait, allongé sur le sol, ses cheveux auburn coupés courts en bataille, gémissant chaque fois qu’il tentant de se relever. Loki était toujours inconscient et secoué par des convulsions, dans un habit certes à sa taille mais identique à l’ancien, et toujours déchiré. Et Logan se tenait au milieu de ces enfants, angoissé et incapable de réagir. Certes, il donnait des cours à l’institut de Charles Xavier, mais pas à d’aussi jeunes individus, et ils n’étaient pas aussi insupportables que les Avengers.
-Mon frère ! hurla Thor en se précipitant vers Loki.
Au moins, ça n’avait pas changé. Le petit garçon s’agenouilla aux côtés du dieu affaibli, et commença à le secouer. Au même moment, une dispute éclata entre Mystique et le professeur, et Logan comprit qu’il avait intérêt à réagir immédiatement.
-Eh, du calme ! ordonna-t-il en posant sa main sur l’épaule de Thor et en l’écartant. Tu es en train d’aggraver les choses !
Clint gémit un peu plus, et l’homme réalisa qu’il souffrait réellement, bien que sa version adulte ne l’ait pas laissé voir.
-Bon, voyons voir. Qu’est-ce que tu as ?
L’enfant désigna sa jambe ensanglantée. Thor recommença à secouer son frère. Natasha protesta dans une langue inconnue. Et lui, Logan, n’avait plus qu’à gérer tout ce petit monde et à les ramener à la tour Stark, tout en sachant parfaitement que s’il contactait leur boss, il se prendrait l’engueulade à la place de Loki. Magnifique, et très attrayant.

Sur le coup, Logan crut avoir mal entendu, mais Pepper le regardait très sérieusement à travers son écran d’ordinateur.
-C’est une blague ? Vous ne pouvez pas revenir ?
-Je vous signale que je suis actuellement en train d’assister à une centaine d’heures de réunion pour le compte de Stark Industries, et que donc, non, je ne peux pas. Vous allez devoir les gérer seul… Rassurez vous, Jarvis sera ravi de vous assister. La tour est assez grande pour pouvoir tous les accueillir.
La migraine le tenaillait toujours autant, Nick Fury venait de passer une heure à hurler, il avait dû le retenir de tuer Loki et Magneto pendant une autre heure, jusqu’à ce que le directeur du SHIELD déclare qu’il n’avait qu’à s’en occuper, et se débrouiller pour les faire redevenir normaux.
-Mais ils ne vont jamais m’écouter !
Il détesta le son de sa voix.
-Pour l’amour du ciel, ce sont des enfants et vous êtes adulte ! Je serai de retour dans trois semaines, mais en attendant, agissez comme un moniteur de colonie de vacances, ou comme un babysitter de longue durée ! Faites vous un dossier par individu, notez tout ce que vous savez sur lui et consultez le en cas de difficulté. Affirmez votre autorité…
Il écouta ses conseils avec la furieuse envie de retourner à l’Institut et de dormir, puis il se rappela que le professeur avait été touché par le sortilège. Il devait le tirer de là, et les autres avec.
-Pourquoi Loki ne m’a pas transformé à votre avis ?
Pepper haussa les sourcils.
-Je ne sais pas. Peut-être parce qu’il était conscient qu’il fallait un adulte ?
Génial. Et c’était tombé sur lui. Logan ignorait s’il devait se sentir flatté ou insulté. Il envisagea de le rendre à Fury, mais son sens moral le lui interdisait. Magneto et lui avaient beau avoir commis des crimes, ils étaient à présent des enfants, et les tuer serait inacceptable. Il n’avait pas le choix.
-Miss Potts ? fit une voix derrière eux.
-Navrée Logan mais je dois y retourner. Bonne chance.
Elle semblait sincèrement compatissante, mais l’homme eut envie de lui proposer d’échanger leurs places. Ces trois semaines allaient être une torture.

_________________
Image Image


Courage is contagious Benedict Cumberbatch, the Fifth Estate


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Babysitter pour momes spéciaux X-Men/Avengers
MessagePosté: 25 Juil 2015 01:03 
Hors ligne
Le slash, kesako ?

Inscription: 16 Juil 2015 22:54
Messages: 32
Localisation: perdue dans les méandres de l'administration
Logan en baby-sitter, quoi de plus improbable :lol:
J'espère que tu vas continuer car je veux savoir comment il va s'en sortir
:suite:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Babysitter pour momes spéciaux X-Men/Avengers
MessagePosté: 22 Aoû 2015 11:25 
Hors ligne
Le slash, kesako ?
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Sep 2012 18:28
Messages: 81
Merci Appyx :D C'est vrai, Logan n'a pas vraiment le profil idéal pour être baby-sitter^^

Voici la suite !


Logan profitait de ce qu’il savait être ses dernières minutes de répit de la journée. D’ici quelques instants, Jarvis lui indiquerait poliment que l’un des gamins s’était réveillé et qu’il devait préparer le petit déjeuner. La veille avait été son premier jour d’essai en tant que babysitter, et il l’avait passé à tenter de garder son calme, calmer les disputes, les chagrins et les joutes verbales tandis qu’il découvrait les joies de la paternité et qu’il comprenait un peu mieux où les Avengers et mutants en étaient. Mystique avait piqué une crise quand il l’avait appelée ainsi, et il avait dû se résoudre à écouter comment le professeur l’appelait –Raven. Tous ces enfants ne répondaient bien évidemment qu’à leurs prénoms. Ensuite, ils ne se souvenaient pas les uns des autres ; mieux, leur mémoire était étrangement modifiée. Steve savait venir d’un autre temps mais avait gardé son adaptation progressive au XXIème siècle. Bruce savait qu’il pouvait se transformer en Hulk, et faisait tout pour l’éviter, mais il ne semblait plus aussi hanté par cet aspect de sa personnalité qu’auparavant. Mais le plus inquiétant restait Raven et Charles, qui étaient persuadés d’être frère et sœur. Certes, Thor et Loki le pensaient aussi, mais ils l’avaient cru une bonne partie de leur véritable enfance puis adolescence.
-Miss Natasha est réveillée, Monsieur.
En l’absence de maturité –plus qu’à l’accoutumée s’entend- de Tony Stark, Jarvis semblait l’avoir désigné comme l’autorité de la maison. Et Logan se rendit compte qu’il venait de passer son temps libre à penser aux mômes plutôt que de se détendre.
-Génial, grogna-t-il.
La petite fille ne communiquait la plupart du temps qu’en russe, langue qui lui était inconnue.
-Tous les autres semblent également réveillés, monsieur, même Loki.
Logan s’efforça de le prendre comme une bonne nouvelle –une fois que les convulsions du dieu s’étaient calmées, il avait sombré dans un profond sommeil. Il se demanda s’il allait avoir à faire à un enfant dépressif ou à un psychopathe de quatre ans.
-Tout se passe bien ?
-C’est un véritable chaos, monsieur. Puis-je suggérer que vous mettiez en place un système de dortoir, et que vous attribuiez une fonction à chaque pièce ?
L’intelligence artificielle était son seul allié et lui apportait une grande aide. Logan acquiesça, et enfila ce qui lui tomba sur la main avant de foncer dans le salon où ils étaient tombés endormis la veille après avoir dépensé leur énergie en bêtise. Le semblant de rangement qu’il avait ordonné n’était plus. Raven et Charles se disputaient un livre, Tony et Bruce avaient démonté la télécommande de la télévision, Thor secouait son frère, Natasha hurlait sur Clint, Erik boudait, et Steve demandait aux autres de se calmer. Magnifique. Lorsqu’il pénétra dans la pièce, ils se retournèrent vers lui d’un seul mouvement, certains eurent la décence de prendre un air coupable puis le bruit recommença. Wolverine s’efforça se rester parfaitement calme et d’établir un ordre de priorité. La télécommande était remplaçable, et il ne parlait pas russe. Il saisit le livre à moitié déchiré et s’aperçut qu’il s’agissait d’un ouvrage scientifique sur la génétique. Bien sûr, le professeur de cinq ans savait déjà lire. Prétendus frère et sœur braquèrent un même regard furibond sur lui.
-Si vous l’abîmez, aucun des deux ne l’aura. Raven, tu sais lire ?
-Non.
Il tendit l’ouvrage à Charles, dont les grands yeux bleus brillèrent de fascination lorsqu’il se plongea dans les premières pages.
-Toi, arrête un peu de secouer ton frère !
Depuis la veille il passait son temps à donner des ordres, et il avait la gorge sèche. Il écarta le petit garçon blond et se pencha anxieusement sur le responsable de la situation. Ses cheveux noirs retombaient un peu plus bas que ses épaules, et ses yeux verts papillonnaient.
-Tu es enfin réveillé, mon frère ! A ton avis, où sommes-nous ? Père et Mère nous ont-ils envoyés ici dans un but précis ?
-Tais toi, Thor, j’ai mal à la tête, répondit Loki.
Le sourire de son frère vacilla légèrement, et Logan le dévisagea, tentant de comprendre où il en était, espérant qu’il se souvenait de ce qu’il avait fait et qu’il pourrait inverser le sort.

Loki avait mal à la tête et ses muscles étaient endoloris. Le bruit qui régnait dans la pièce aggravait les choses. Il balaya les alentours du regard tandis que les contours devenaient un peu plus précis, et se rendit compte que le seul sur lequel il pouvait mettre un nom était celui de son frère. Il éprouvait une étrange envie de fondre en larmes, et ignorait tout de ce qui s’était passé ces derniers jours. A vrai dire, son dernier souvenir remontait au festin saluant la victoire de son Père sur Vanaheim. Un homme adulte le dévisageait comme s’il allait le changer en cheval sous peu. Il devait être le responsable du groupe d’enfants, et vu le vacarme qui régnait, il n’avait pas l’habitude.
-Où sommes nous ? lui demanda-t-il.
Sans cesser de le fixer étrangement –il faudrait que quelqu'un lui dise que ce n’était pas des manières : on ne fixait pas les gens ainsi, et les princes encore moins- l’homme répondit :
-A la Tour Stark.
A la connaissance de Loki, aucun des neufs mondes ne portait ce nom, mais ce pouvait simplement être un endroit dans l’un de ces mondes. Mais pas Asgard. Les objets présents dans cette pièce étaient bien trop insolites. Il se tourna vers Thor :
-Père et Mère sont-ils au courant ?
Une étrange étincelle brilla dans le regard de l’adulte, tandis qu’il soupirait de déception. Son frère perdit un peu de son sourire, et retourna la question à leur responsable, qui resta sans voix. Leur discussion avait alertés les autres enfants.
-Je veux voir mes parents ! exigea un petit garçon avec une jambe bandée.
Un autre haussa les épaules avec désinvolture :
-Si mon père m’a placé avec Logan, c’est que l’endroit est réputé. Il ne ferait jamais rien qui ne lui apporterait aucun bénéfice.
-Je suis d’accord, approuva une petite fille.
Et Loki nota qu’elle avait la peau bleue. Il écarquilla les yeux. Pourquoi avait-on laissé une progéniture de Jotun en leur compagnie ? Il se tourna vers Thor, qui perçut sa tension.
-Ne t’en fais pas, mon frère, je te protégerais.
-Fermez là !
La voix de l’adulte claqua, ramenant aussitôt le silence. Il avait encore plus d’autorité qu’Odin, songea Loki.
-Bien. Reprenons. Vous êtes ici parce que grâce à un dieu mégalomane, vous avez subi un choc –le premier qui proteste ne déjeune pas !- et qu’il faut que vous soyez en sécurité en attendant que moi-même, le directeur du SHIELD et Pepper Potts trouvions une solution. Vos parents ne s’inquièteront pas.
Il se retourna ensuite vers Loki :
-Quelle est la dernière chose dont tu te souviennes ?
Indulgemment, le second prince d’Asgard lui décrivit le banquet festif auquel lui et Thor avaient assisté. L’homme se passa une main dans ses cheveux décoiffés, l’air désemparé. Pourtant, son frère avait déjà dû faire le récit des évènements.
-Monsieur, il me semble qu’il est l’heure du petit déjeuner.
Les enfants levèrent les yeux, cherchant d’où provenait cette voix, puis se rappelèrent qu’ils mouraient de faim.
-Merci, Jarvis, ils avaient parfaitement besoin de le savoir, grogna l’homme, crispé.
-Jarvis ? Comment est-ce que vous avez pu fabriquer une intelligence artificielle ? demanda un garçon brun.
Pour la énième fois, l’homme sembla sur le point de pleurer, puis les emmena fermement vers la salle à manger.

Logan était épuisé. Les gamins de quatre ans ne permettaient d’ordinaire du répit que lors de leur sieste, hors les Avengers et mutant refusaient pertinemment de faire la sieste. Sur la suggestion de Jarvis, il avait tout de même ordonné une heure par jour dans leur chambre, et silencieuse. Il avait placé frères et sœurs ensemble, puis Tony et Bruce, Steve et Natasha, et Erik et Clint. En quatre jours, entre les évènements normaux découlant de la présence de dix enfants dans un même endroit, il avait eu droit à une apparition de Hulk, car Tony avait fini par pousser Bruce à bout à l’aide de réplique salées, une invasion de serpents –c’était pour rire, avait plaidé Loki-, des hurlements parce qu’Erik ne parvenait pas à faire bouger le marteau de Thor et que Thor refusait que quiconque se serve de Mjölnir, des sermons sur des innocents car Raven avait pris leur apparence pour voler de la nourriture, et une centaine de regards inquisiteurs de la part de Charles Xavier. Et Logan restait persuadé que ces regards étaient pire que toute autre chose. Ils indiquaient que le professeur de quatre ans était toujours un puissant télépathe, mais qu’il ne se privait pas de lire dans l’esprit des gens, obligeant donc l’homme à mesurer chacun de ses souvenirs et chacune de ses pensées. Charles savait déjà qu’ils étaient auparavant des adultes, même s’il ne mesurait pas la portée de ce qui s’était passé. En ce cinquième et pénible jour, Logan surveillait distraitement les caméras de surveillance des chambres tandis qu’il attendait que Nick Fury daigne lui accorder un peu d’attention. Le directeur du SHIELD avait intérêt à mesurer ses paroles, parce que les mômes avaient eu raison de sa patience.
-Loki s’est-il réveillé ?
Après lui avoir fait un rapide résumé des derniers évènements, Logan ne s’attendait pas à ce que son interlocuteur lui hurle dessus.
-Loki pourrait très bien nous abuser ! Vous ignorez tout de ce qu’il est capable de faire ! Il a sans doute encore sa mémoire et se délecte de vous voir tomber dans son piège. Au moment où vous vous y attendrez le moins, il frappera, et nous tuera tous !
-Croyez moi Fury, il ne se souvient de rien. Il agit comme n’importe quel dieu de quatre ans : insolemment, inconsciemment et inépuisable.
-Vous êtes si naïf Wolverine !
Logan serra les poings et retint à grand peine une réplique cinglante. Il avait côtoyé le jeune dieu quatre jours durant, et malgré les défauts cités, il peinait à réconcilier l’image du psychopathe qui avait dévasté New York avec le gamin enjoué, intelligent et somme toute attachant qui partageait la chambre de Thor.
-Même s’il jouait la comédie, comment voulez vous que je démasque l’un des plus grand manipulateur de l’univers ? Faites le vous-même !
-Vous avez refusé de nous le livrer, vous le gérez. Giflez-le. S’il joue la comédie, il ne le tolérera pas.
Logan manqua de s’étrangler.
-Et sinon ? J’aurais collé un pain à un môme pour rien ?
-C’est un risque à prendre.
Wolverine tremblait de rage. Certes, Loki avait ses défauts, mais il n’avait pas dû avoir une enfance marrante, et assombrir l’insouciance qu’il semblait ressentir par une gifle injustifiée était hors de question, surtout sur un gamin aussi jeune. Pas qu’il n’ait jamais été tenté, quand Tony Sark lui répondait effrontément après avoir déchiré un livre de sciences et transformé son camarade en monstre vert, mais Loki n’avait rien fait qui puisse mériter ce traitement, bon sang !
-Allez vous faire enculer, Fury.
Sur ce, il ferma la communication et décida que la prétendue sieste était terminée. Natasha et Steve commençaient à se disputer la place de meneur, et Erik venait de faire tomber le seul cadre décoratif de sa chambre.

Charles s’ennuyait passablement. Bruce et Tony étaient concentrés sur James Bond, Natasha apprenait le russe à Clint et Steve, et Thor et Loki racontaient une énième fois leur dernier festin sur Asgard à une Raven passionnée. Sa sœur avait dit que c’était plus intéressant que de l’entendre babiller sur la génétique. Quant à Logan, entre deux pensées assassines pour le directeur du SHIELD, il commençait à s’inquiéter sur ce qu’il allait pouvoir faire pour les distraire jusqu’à ce que Pepper Potts arrive. Leurs pensées à tous bourdonnaient à ses oreilles, et il soupira. Il lui était impossible de méditer sur ce qu’il avait perçu de Logan avant que leur protecteur ne décide de contrôler ses pensées. L’image involontaire qui lui traversait l’esprit chaque fois que son regard se posait sur eux l’inquiétait. Allait-il vraiment devenir invalide et chauve ? Loki serait-il vraiment fou ? Et Erik, si amer ? Le petit garçon restait toujours seul. Charles décida soudain d’aller s’asseoir à ses côtés. Après tout, ils s’étaient connus, ou se connaîtraient.
-Charles, le salua Erik.
Il serrait quelque chose dans sa main. Une pièce de monnaie qu’il avait ramassée après qu’elle soit tombée de la poche de Logan. Charles plongea un peu plus loin. Il y avait cet homme… De la boue, partout, sa mère, un souvenir flou, et une douleur cuisante à l’avant bras… Encore un peu plus loin. Une haine, profonde, viscérale. Un sous marin… Erik haleta, et Charles, un peu coupable, arrêta aussitôt de remuer les pensées de son camarade. Les deux derniers souvenirs, pourtant, n’étaient pas ceux d’un enfant. Il avait touché une zone sensible et enfouie par quelque chose. Sa propre tête lui faisait mal, à présent.
-Tu étais dans ma tête ! Qu’est-ce que tu m’as fait ?
Charles cligna des yeux, surpris. A l’évidence, l’autre enfant n’avait pas beaucoup prêté attention aux autres, sinon il aurait vu Raven ou Hulk changer d’apparence, même si Bruce, par définition, n’était pas un mutant.
-Je suis comme toi, dit il gentiment. J’ai des pouvoirs, même si je suis terrien, pas Asgardien, comme Thor ou Loki. Raven aussi est comme nous, sauf qu’elle peut changer d’apparence.
-Je croyais que j’étais seul, murmura Erik, choqué.
Charles prit sa main en signe de soutient.
-Tu n’es pas seul, Erik. Tu n’es pas seul.
Et ils restèrent longtemps ainsi, à regarder les autres se disputer, rire, parler, alors qu’eux deux se comprenaient si bien d’un seul regard.

Jean flottait au dessus de l’eau, le Golden Gate Bridge dévasté tombant bruyamment dans l’eau. Logan savait qu’il n’avait pas le choix…
-Non, murmura-t-il, non !
Il se tortilla pour échapper à ce rêve, à se souvenir.
-Logan ?
Il se réveilla en sursaut et ses yeux mirent quelques secondes avant de s’habituer à l’obscurité. Il chercha d’où venait la voix qu’il l’avait réveillé, et son regard tomba sur un dieu de quatre ans emmitouflé dans une couverture verte, qui braquait des yeux tout aussi verts sur lui.
-Loki ?
Pourquoi était-il là ? Son visage était défait, et il tremblait quelque peu.
-J’ai fait un cauchemar, avoua l’enfant.
Des larmes perlèrent sur ses joues. Logan repoussa les draps collés à son torse nu, et s’approcha de lui, s’agenouillant pour se trouver à sa hauteur. Dans la nuit, la situation semblait différente, et Loki, touchant.
-Ca racontait quoi ?
Les lèvres de l’enfant tremblèrent. L’homme leva les yeux au ciel, alors qu’il commençait à lui décrire une attaque, des géants des glaces, et Odin et Frigga en colère, puis disparus.
-Eh, ce n’était qu’un rêve, murmura-t-il, en essuyant les larmes des joues du dieu.
Il le prit quelques instants contre lui pour le réconforter. Ce contact était aussi étrange que la situation –il consolait un psychopathe qui avait failli anéantir la terre bon sang-. Loki se calma rapidement, et entoura son cou humide de sueur avec ses petites mains froides.
-Allez, va dormir, grogna Logan.
Il le ramena dans sa chambre, le borda silencieusement en prenant garde à ne pas réveiller Thor –il n’avait vraiment pas besoin que le dieu hurle et s’inquiète pour son cadet !- avant de regagner sa chambre. Bon sang, dans quelle situation désespérée s’était-il mis ?

_________________
Image Image


Courage is contagious Benedict Cumberbatch, the Fifth Estate


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 3 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages


Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com